Le financement de vos fournisseurs

L'affacturage inversé ou reverse factoring est une solution de financement pour payer vos fournisseurs ou vos sous-traitants. Vos partenaires commerciaux bénéficient d’un paiement rapide et efficace sans que cela pèse sur votre propre trésorerie.


Quelles sont les entreprises qui peuvent utiliser le reverse factoring ?

Ce système financier s’adresse aux grandes sociétés ou grands comptes qui souhaitent sécuriser leur chaîne d’approvisionnement tout en renforçant leurs relations avec leurs fournisseurs. Il s'adresse aussi aux distributeurs ou grossiste qui souhaitent obtenir un financement plus rapidement avec des taux privilégiés.

Le reverse factoring est particulièrement adapté aux approvisionneurs des grandes structures, aux centrales et aux sous-traitants des centrales d’achat des Grandes et Moyennes Surfaces (GMS) ainsi qu'aux acheteurs des petites et moyennes entreprises.

Cette solution, traditionnellement réservée aux grandes sociétés ayant une forte solvabilité ou à la grande distribution, intéresse de plus en plus les PME et les ETI qui souhaitent obtenir de la trésorerie. De nouveaux organismes financiers proposent maintenant de l'affacturage fournisseurs pour des entreprises ayant un chiffre d'affaires au minimum de 8 M€ et une bonne cotation auprès des assureurs crédit car le risque crédit est porté uniquement sur une seule structure. Pour le Reverse Factoring classique, le contrat doit être mis en place à l’initiative du donneur d’ordres afin de faire bénéficier aux partenaires commerciaux d'un financement à un coût très attractif.

Pour souscrire, votre entreprise doit présenter un excellent profil et être de qualité avec les conditions suivantes :

  • s’adresse au société avec un minimum de 10 M€ de chiffre d'affaires et le fournisseur s’engage à présenter au factor un minimum de 400 K€ de CA.
  • le grossiste va disposer d’un confort de financement à court terme en profitant de la qualité de signature de l’acheteur car il va être payé cash.
  • votre établissement commercial supporte le coût financier mais peut négocier une ristourne supérieure et augmente sa marge. Cela renforcera une bonne gestion des comptes clients (balance « âgée », relances-clients, etc.).


A qui s'adresse l'affacturage inversé ?

Le contrat de reverse factoring s'adresse essentiellement aux grandes entreprises mais aussi aux sociétés en forte croissance qui ont besoin de fluidifier et sécuriser leurs approvisionnements avec leurs fournisseurs situés en France ou en Europe. Leur objectif est de rassurer certains de leurs ravitailleurs stratégiques qui ont des encours limités ou de pérenniser leurs sous-traitants qui ont un accès difficile aux sources de financement traditionnel en leur apportant un paiement anticipé.

Affacturage et factoring inversé

Les secteurs d'activités cibles sont les domaines où le contrat d'affacturage est difficile à mettre en place comme les activités à fortes saisonnalités comme le textile, l'agro-alimentaire, activité de sport, les industries avec un cycle long de fabrication (machines-outils, fabrication de moules), les sociétés exportatrices, les secteurs où les circuits de facturation sont complexes (acomptes, factures intermédiaires, situations de travaux comme dans le bâtiment ou la publicité, les entreprises nécessitant des stocks importants.



Comment fonctionne le mode inversé ?

Contrairement au factoring classique, où c'est le fournisseur qui souscrit un contrat de factoring pour financer ses factures, c'est le client qui mandate par avance le factor de payer ses approvisionneurs dès que leurs facturations sont prêtes à payer.

Dès la mise en place du contrat d'affacturage inversé, vous pouvez commander auprès de vos sociétés qui fournissent votre marchandise ou une prestation de service. A la réception et validation de la facture, le factor réglera sous 24 à 48 heures le montant de la créance directement auprès de la structure qui fournit l'approvisionnement. A l'échéance de la facturation, vous remboursez à l'affactureur le montant intégral.

Le reverse est déconsolidant pour le fournisseur car le financement est sans recours.

Pour les approvisionneurs, le reverse factoring est moins coûteux que l'affacturage traditionnel car le risque d'impayés est ciblé uniquement sur l’entreprise cliente et pas sur les grossistes.

Pour offrir des taux attractifs, l'organisme financier doit réduire les charges administratives au minimum. Pour cela, il est indispensable que les processus de gestion et de validation des commandes, des bons de livraison et des factures soient complètement automatisés entre le factor et le souscripteur. L'intervention humaine pour le contrôle des encaissements et des décaissements doit être réduite au minimum.

Pour conserver une confidentialité, il est possible de mettre en place un compte bancaire partagé entre le factor et le souscripteur du contrat afin d'émettre des virements au nom du client pour payer les fournisseurs.

Le coût du reverse factoring comprend une commission d’affacturage et de financement ainsi que des frais de gestion. Le coût de gestion est généralement très faible grâce au volume important traité sur un seul client. La commission financière est basée sur le taux de l’Euribor à 1 mois ou à 3 mois plus la marge de la compagnie financière.

Il existe deux modes de fonctionnement : inversé en mode push ou collaboratif.

L'affacturage inversé dit push

Dans ce mode de fonctionnement, toutes les factures des fournisseurs sont financées par le factor. Les entreprises titulaires des marchés obtiennent des conditions de paiement très avantageuses de leurs créances avec des délais de règlement ramenés à quelques jours. Le reverse factoring en mode push s'adresse à tous les sociétés ainsi que tous les donneurs d’ordre publics ou privés réalisant au minimum 10M€. Les approvisionneurs disposent ainsi d’un financement de leurs factures souple avec un taux très réduit assorti d’une garantie de paiement à l'échéance de leurs créances commerciales.

Le seul inconvénient dans le mode d'affacturage inversé en mode push est que le fournisseur n’a pas son mot à dire, il n'a pas la possibilité de mobiliser auprès de l'affactureur les factures qu'il souhaite.

Le reverse factoring en mode collaboratif

En mode collaboratif ou pull, le donneur d'ordre ou le partenaire commercial ont le choix de choisir le dispositif. Il sélectionne les factures et les clients qu'ils souhaitent financer par la société d'affacturage. Avec ce dispositif, les fournisseurs sont réglés dans les 24heures car c'est le donneur d’ordre qui remet la facturation au factor. En règle général, le client prend entre 5 à 10 jours pour reconnaître la créance pour garantir le paiement. Les approvisionneurs ne prennent plus aucun risque car c'est le client qui doit payer la compagnie. Avec la dématérialisation des factures et la mise en place de plate-forme collaborative, la mise en place de l'affacturage inversé collaboratif est très simple à mettre en place et les coûts sont très réduits.



La mise en place d'un programme de reverse

Tout d'abord, il faut la signature d'une convention entre l'acheteur et le financier avec un engagement irrévocable de paiement des factures. Ensuite, il est nécessaire de négocier et de signer une convention tripartites entre le Factor, l'acheteur et les fournisseurs.

Au niveau de la communication, le moyen le plus efficace est de mettre en place un portail d'information. La mise en place étant plus longue qu'en affacturage classique, il faut compter plus de 3 mois de délai pour démarrer un programme de reverse factoring.

L'affacturage inversé collaboratif

Dans ce système rien n’est imposé (sauf directive du donneur d’ordre). On désigne collaboratif car il précise le fait que le fournisseur choisi les créances à faire financer !

À destination des ETI et des grands comptes, est mis de nouveaux moyens souples, des plateformes d’affacturage inversé collaboratives qui vont offrir aux donneurs d’ordres et aux partenaires commerciaux de suivre l’état de facturation et de céder sans recours leurs factures.

Ces nouveaux moyens simplifient le factoring et permet de faire se rencontrer les attentes et objectifs des différents acteurs de cet écosystème. Ces solutions vont soutenir la relation donneurs d’ordres ou fournisseurs afin de simplifier leurs échanges et proposer une solution alternative à l’affacturage classique. Cette solution est née de la volonté de l’État de fluidifier, et de mieux contrôler les délais de paiement !

Préambule sur le cadre législatif : depuis 2009, le législateur à pénalisé le nom respect des délais de règlement, et encadre strictement les délais de versement contractuels interentreprises. Les échéances aux contrats ne peuvent excéder 60 jours depuis la date de facturation, ou 45jrs fin de mois(article L. 441-6 du code de commerce), des délais spécifiques étant prévus pour certains produits ou services (article L. 443-1 du code de commerce). Dans la réalité les dépassements d’échéance ne cessent de diminuer. Ceux-ci ont un impact catastrophique sur la rentabilité des entreprises. Pourquoi ? Car ils pénalisent la rentabilité des sociétés créancières, par l’impact de recherche de financement via leurs banques ou Factors. Les conséquences sont nombreuses sur leurs performances,leur trésorerie, fragilisant les plus faibles, ayant un impact sur leur pérennité !

La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) est l’organisme d’état ayant la responsabilité du contrôle et du respect des règles du code de commerce relatives aux délais de règlement.

Les articles L. 441-6 et L. 443-1 du code de commerce appellent des poursuites et sanctions sur le non respect des règles légales relatives aux délais de virement par une amende administrative d’un montant maximal de 2 millions d’euros pour une personne morale. Cette sanction est rendue publique. Rappelons que le niveau de l’amende est doublé en cas de constat de répétition du manquement dans un délai de deux ans à compter de la date à laquelle la première décision de sanction est devenue définitive.

ALTASSURA présente une solution de Marketplace pour les donneurs d’ordres et leurs fournisseurs, intégrant le suivi des factures et une solution de versement anticipé.

Quelques données sur l'impact des délais de paiement :

  • 25 % C’est le pourcentage des défaillances d’entreprises dues aux retards de règlement.
  • 300 000 C’est en conséquence le nombre d’emplois menacés.
  • 19 Milliards € C’est l’impact représentant le montant manquant pour la trésorerie des TPE/PME françaises
  • 75 jours C’est le délai de paiement moyen atteint... un niveau record en France.
  • 40 % C’est le pourcentage des activités privées payent avec un retard de 1 à 14 jours.
  • 50 %C’est le pourcentage des grandes sociétés qui payent en retard.

Les Conséquences des délais de règlement pour un donneur d’ordres sont nombreuses et surtout sur les équipes comptables et achats :

  • Productivité : relances fournisseurs chronophages
  • Opérationnels : vecteur d’erreurs et de risques
  • Relationnels : détérioration des échanges et de la relation commerciale avec les approvisionneurs

Les sanctions de la DGCCRF

  • Image : Impact du Name and Shame
  • 1,8 Millions € : Amende maximale à l’encontre d’EDF
  • 130 : Entreprises sanctionnées sur 2019 (En régulière augmentation)

Une approche innovante à destination des Donneurs d’ordre et des fournisseurs

  • Réduction du risque de retard de paiement.
  • Simplification du suivi de facturation.
  • Identification des problématiques de traitement.
  • Maîtrise de leur prévision de trésorerie.
  • Optimisation du BFR.
  • Le remboursement du Factor après l'échéance normale des factures permet de financement le BFR.
  • Protection contre la fraude.

Amélioration de l'image de l'entreprise ayant mise en place un programme de reverse

  • Approche innovante de la relation fournisseurs.
  • Protection de votre image du « name and shame ».
  • Démarche RSE – Labellisation « relations commerciales responsables ».
  • Respect des délais de paiement.

Les avantages du reverse factoring au niveau des achats

  • Protection de l’écosystème des fournisseurs stratégiques – partenariat « win-win » durable.
  • Pilotage efficace des processus opérationnels.
  • Levier supplémentaire de négociation avec vos grossistes ou distributeurs.
  • Contribution à la pérennité financière de vos approvisionneurs.

Les avantages du paiement anticipé

Pour les donneurs d'ordres :

  • Sécuriser ses approvisionnements avec ses partenaires commerciaux.
  • D'obtenir des tarifs d'achats plus avantageux.
  • Récupérer l’escompte fournisseur sans dégrader votre DPO grâce aux paiements anticipés.
  • Rallonger votre DPO(délai moyen de recouvrement) sur des pourvoyeurs imposant des délais de paiement courts, en demandant un différé de règlement de vos factures à PCA, avec accord de votre approvisionneur.

Pour les fournisseurs :

  • Cession sans recours de 100% de sa créance à un coût réduit par rapport à l’affacturage classique.
  • Accès à un financement extérieur à ses banques.
  • Risque client définitivement transféré au fonds.
  • Déconsolidation définitive des créances clients du bilan.
  • A la demande du fournisseur et sans engagement.
  • Pas de besoin de relancer son client à l'échéance de ses factures clients.

Les avantages par rapport à une solution d’affacturage classique

  • Une solution de financement plus flexible.
  • 100% du montant de la créance financée.
  • Pas de recours sur le fournisseur.
  • Sans engagement.
  • Pas d’ouverture de compte bancaire ou d’impact sur la capacité d’emprunt.

C'est une plateforme pour piloter les échanges avec vos fournisseurs : sur mesure avec une intégration simple dans votre ERP et en adéquation avec vos processus.

Un déploiement simple et accompagné :

  • Simplicité : votre ERP envoie les factures sur un FTP sécurisé.
  • Accompagnement : de vos équipes et de vos sociétés d'approvisionnement par nos services.
  • Dématérialisé : Onboarding et KYC intégré.

Accompagnement de vos équipes et de vos approvisionneurs par nos services : avec ALTASSURA testez le REVERSE FACTORING sur un périmètre réduit de vos Fournisseurs avant de lancer un déploiement plus global.

Le coût du reverse factoring

Le coût d’accès à la plate forme est gratuit et mis à disposition.

Cette solution sera :

  • Soit financer par les fournisseurs.
  • Soit le donneur d’ordre ETI qui supportera alors le coût.
  • Soit en 50x50.

Cette solution s’adresse au ETI ( donneur d’ordre ) réalisant a minima 50M€ de CA.

Étude de faisabilité requiert :

  • 3 derniers rapports du commissaire aux comptes
  • extrait de la balance fournisseur
  • présentation des 5 premiers approvisionneurs

Le programme démarre avec une phase de test puis élargissement du programme et enfin comité de validation. La durée de mise en place est de 1 à 2 mois tout dépend de la qualité de la contrepartie !



Schéma de fonctionnement de l'affacturage inversé

Schéma de fonctionnement de l'affacturage inversé
  1. Émission de la facture
  2. Validation de la créance par le client
  3. Sélection par le fournisseur des factures à financer
  4. Financement des facturations sélectionnées
  5. Règlement à échéance convenue


Les points forts du reverse factoring

  • Permet de négocier une ristourne commerciale auprès de ses fournisseurs tout en conservant les délais de crédit accordés pour les paiements.
  • Optimisation du BFR par la maîtrise du nombre de jours crédit et des coûts liés à la gestion des dettes approvisionneurs.
  • Une économie pour les partenaires commerciaux qui obtiennent des conditions de financement plus intéressantes qu'un contrat d'affacturage classique.
  • Fidélisation de vos fournisseurs, car les règlements sont sécurisés.
  • Le reverse factoring donne une image positive du souscripteur et rassure les partenaires financiers.
  • Réduction des coûts de traitement par la mise en place d’un service de paiement centralisé externalisé.
  • Le reverse factoring est moins risqué pour le Factor que l'affacturage classique, car le risque est porté sur un seul client solide.
  • Sécurisation de vos fournisseurs car les paiements sont garantis.


Les avantages de l'affacturage inversé pour les fournisseurs

  • Avec le reverse Factoring, les fournisseurs peuvent bénéficier du paiement anticipé de leurs factures à des conditions tarifaires très avantageuses et surtout avant la date d’échéance contractuelle (dès l'émission de leurs facturations).
  • Ils bénéficient d'une source de financement stable, compétitive et alternative aux lignes de crédit court terme ou à l'escompte des créances.
  • Ils profitent d’un meilleur suivi de leurs factures et de leurs paiements grâce à l'accès à une plateforme logiciel et peuvent ainsi détecter au plutôt des éventuels litiges avec leurs clients.
  • Ils peuvent optimiser la gestion de leur trésorerie en accédant rapidement au financement.
  • Ils donnent de la visibilité aux fournisseurs grâce à la validation plus rapide des facturations pour les paiements anticipés. La validation informatisée permet d'identifier d'éventuels litiges et de gagner du temps dans le traitement administratif des factures.
  • Selon les besoins du fournisseur, il est possible de déconsolider les créances.

Les inconvénients du mode inversé

  • C'est le client qui supporte le coût du programme de reverse et non l'approvisionneur comme en affacturage classique.
  • Fonctionne uniquement pour les acheteurs ayant une couverture chez les assureurs crédit.


Notre offre d'affacturage inversé

Nous vous proposons de vous assister dans la mise en place d'un contrat de reverse factoring avec des coûts financiers les plus faibles du marché. Notre cabinet travaille en collaboration avec les principaux Factors sur le territoire national et international.