Maîtriser le Besoin en Financement d’Exploitation (BFE), communément appelé Besoin en Fonds de Roulement d’Exploitation (BFRE), pour une entreprise en plein essor est parfois un défi paradoxal. La réalisation de ventes élevées et le souhait de se développer entraînent forcément une augmentation des dépenses dans les phases d'approvisionnement, de production et de commercialisation d’une société florissante.

Les réponses à ces questions permettent de comprendre l’importance du besoin en financement d’exploitation dans une entreprise.

Définition du Besoin en financement d’exploitation
  • Pourquoi financer le besoin en financement d’exploitation ?
  • Quelles sont les bonnes pratiques pour optimiser le BFE dans un établissement commercial ?
  • Quelles sont les solutions possibles pour financer le besoin en financement d’exploitation ?

Pourquoi financer le besoin en financement d’exploitation ?

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles une entreprise cherche des fonds supplémentaires pour financer son Besoin en Financement d’Exploitation (BFE). D’abord, l'alimentation financière du cycle d'exploitation est importante, car il permet à une société de répondre à la demande et de maintenir son avantage concurrentiel sur le marché.

S'il y a des problèmes avec le cycle d’exploitation, cela peut avoir un impact négatif sur tous les aspects de la structure. Par exemple, si les fournisseurs de matières premières ne fournissent pas suffisamment de stocks pour la production ou s'ils ne livrent pas à temps, la production sera alors ralentie ou complètement arrêtée. Cela entraînera une baisse des ventes et conduira éventuellement à la faillite de la structure.

D’autre part, une entreprise a la nécessité de financer son besoin en fonds de roulement (BFR) pour éviter des problèmes de trésorerie. Avec suffisamment de liquidité, une entité commerciale peut assurer correctement son cycle de production et sans interruption même en cas d'écart dans le calendrier des flux des ressources. Certaines entreprises utilisent le financement du besoin en fonds de roulement d'exploitation pour rembourser leur dette, tandis que d'autres l'utilisent pour acheter de nouveaux équipements ou constituer des stocks.

Par ailleurs, les décalages de trésorerie augmentent les besoins de liquidités de la société. Ces décalages proviennent de différents éléments de la vie commerciale d'une activité :

  • Durée accordée aux clients pour le paiement d'une facture.
  • Délai important entre l'émission d'une facturation et son règlement effectif.
  • Durée de transport.
  • Stockage des produits finis.
  • Allongement du temps de fabrication ou du processus de production.
  • Délai d'encaissement bancaire ou de flux monétaires.

Pour pouvoir payer ses charges courantes (fournitures, locaux, salaires, URSSAF, TVA, caisses de retraite), l'entreprise doit trouver l'argent nécessaire pour répondre à ses exigences. Pour cela, elle doit anticiper ses besoins en fonds de roulement le plutôt possible et mettre en place des solutions financières adaptées comme l'affacturage, le Dailly, le paiement fractionné ou différé, l'escompte, le prêt ou le découvert bancaire.

Quelle est la différence entre le BFR et BFE ?

Le BFE désigne le montant de liquidité nécessaire pour accomplir le cycle d’exploitation et de commercialisation (stockage, période de production, délais de règlement client). Alors que le BFR correspond à la trésorerie indispensable pour couvrir les coûts du cycle de production, les dépenses opérationnelles à venir et les remboursements de dettes à un instant T.

En d'autres termes, il indique la somme d'argent requise pour financer l'écart entre les paiements aux fournisseurs et les règlements des clients. En clair, il s'agit essentiellement du montant dont une entreprise a besoin pour maintenir ses activités à flot. La formule est BFR = créances client + stocks – dettes fournisseurs.

Les retards de paiement sont le principal facteur qui affecte votre besoin en fonds de roulement. Elles peuvent obliger de nombreuses entreprises à puiser dans leur fonds de roulement pour payer les factures. C'est pour cette raison que les retards de règlement sont la principale cause d'insolvabilité.

Comment optimiser le besoin en fonds d’exploitation ?

Le besoin en fonds d’exploitation est une partie nécessaire du cycle d’exploitation. Il permet à une entreprise de respecter ses obligations. Si elle n'a pas suffisamment de fonds de roulement, il ne sera pas en mesure de compléter ses activités commerciales. En tant que tel, il est important d'optimiser la quantité de liquidité. Voici quelques façons d'aider à optimiser le BFE afin d’éviter la perturbation dans les étapes du cycle d’exploitation.

1. Optimiser les stocks

La technique pour optimiser les stocks consiste à limiter les stockages à un seuil raisonnable et à augmenter leur rotation. Cette stratégie de gestion de produits en flux tendu permet de réduire considérablement les coûts de stockage. Pour mettre en place cette stratégie, il est nécessaire de connaître le nombre moyen de jours pendant lesquels une entreprise conserve ses produits avant de les vendre. De là, la société peut mettre en place un système automatisé de gestion des marchandises et d’approvisionnement en ligne. Il suffit par la suite d’ajuster périodiquement les taux de rotation pour optimiser la gestion des stocks. Le fait d’avoir un stock optimisé permet d’améliorer le besoin en financement d’exploitation.

2. Gérer efficacement le recouvrement client

L’une des meilleures façons de s’assurer de disposer le cash nécessaire pour couvrir le besoin en fonds d’exploitation est de veiller à ce que les clients règlent leur facture à temps. Pour cela, il est parfois de revoir les conditions de crédit accordées aux acheteurs. Il est indispensable de s’assurer que le délai de paiement et le montant de facturation des débiteurs qui bénéficient d'un crédit à court terme n’affectent pas la trésorerie de l’entreprise de manière négative. Aussi, il est à prévoir de mettre en place des programmes de contrôle rigoureux pour le recouvrement client afin de mieux gérer les acquéreurs en retard de paiement.

En outre, il convient de mettre en place un système de recouvrement efficace. Ce dispositif se traduit par le règlement de la créance par l'acquéreur, au plus tard, à la date prévue. Pour obtenir cette efficacité, les entreprises doivent évaluer systématiquement leur processus de facturation et corriger les lacunes. Il faut par exemple éviter les retards dans l’envoi des facturations aux clients. De même, il convient d’utiliser un système de facturation informatisé en remplacement à la place d’un traitement manuel pour éviter les risques d’erreurs ou même la perte des factures. Cette automatisation du recouvrement permet de raccourcir le cycle de conversion de la trésorerie. La mise en place de ce dispositif pour recouvrir efficacement permet également de réduire le besoin en financement d’exploitation.

3. Choisir les bons modes de financement du BFE

Avant de choisir le type de solution adéquate pour financer le besoin en financement d’exploitation, une entreprise doit préalablement analyser ses indicateurs clés de performance du fonds de roulement. En analysant les KPI et en les comparant avec les flux de trésorerie et les projections financières, une société peut déterminer avec précision le montant nécessaire d'argent approprié. De même, une entité commerciale doit déterminer son besoin en fonds de roulement et son utilisation. En comprenant comment une établissement utilise le financement, cette dernière peut choisir la bonne solution tout en minimisant les risques.

Comment le besoin en fonds de roulement affecte-t-il l’entreprise ?

Comprendre comment le besoin en fonds de roulement affecte l’entreprise est vital pour le succès de celle-ci. La nécessité de liquidité de fonctionnement altère la société de plusieurs façons. Les conséquences d'une incapacité à répondre à ces nécessités sont multiples et peuvent inclure :

  • l'inhabilité à croître et à se développer ;
  • la perte de clients ;
  • l'insuffisance à payer les salaires ;
  • l’impossibilité de continuer les activités ;
  • l’incapacité de payer les fournisseurs.

Dans toute entreprise, le cycle d’exploitation nécessite un financement permanent. Normalement, les encours clients suffisent à assurer le bon fonctionnement des opérations réalisées par une société entre les dépenses initiales et la vente des produits finis. Cependant, à cause du délai de paiement accordé aux acheteurs, il est fréquent de constater un décalage entre les opérations d’exploitation et de trésorerie. Or, une entreprise a une exigence de liquidité pour financer son BFE pour assurer efficacement ses opérations économiques, commerciales et productives. D'où la nécessité de trouver des alternatives pour financer le besoin en financement d’exploitation.

Quelles sont les options possibles pour financer les besoins en fonds de roulement d’une entreprise ?

Il est important de noter qu'il existe de différentes façons de financer le besoin en fonds de roulement. Les entreprises peuvent alimenter leurs besoins en financement d’exploitation de deux manières. Elles peuvent le faire par leurs propres ressources ou par un soutien financier extérieur. Les structures doivent tenir compte des contraintes budgétaires avant de choisir une stratégie de financement. Heureusement, de nombreuses sources financières sont disponibles pour aider les petites entreprises, à savoir l’affacturage, l’escompte ou encore le crédit commercial.

Affacturage

Opter pour l’affacturage est l’une des solutions que les entreprises pensent en premier lieu lorsqu’il s’agit de financer leur besoin en financement d’exploitation. Les sociétés d'affacturage fournissent le capital dont les entités commerciales ont la nécessité pour assurer le bon fonctionnement de leur cycle d’exploitation. Les factors peuvent fournir les fonds nécessaires pour assumer les comptes clients, les stocks et d'autres services. De nombreuses entreprises choisissent la solution de factoring parce qu’elle permet de :

  • Réduire le besoin de prêts bancaires ou de lignes de crédit coûteux.
  • Éviter d'avoir à utiliser les fonds de la structure pour financer ses activités commerciales.
  • Fournir des liquidités avant que les clients effectuent leur règlement de facture.

Les avantages de l'affacturage sont nombreux :

  • Le financement est basé sur les créances. Il dépend donc du cycle d’exploitation de l’entreprise
  • Aucun plafond de montant financier pour chaque facture.
  • Financement rapide (entre 8 et 72 heures).
  • Garantie contre l'insolvabilité déclarée des clients.
  • Recouvrement des créances à la charge du factor

Dailly

Moins plébiscité par les banques, le Dailly permet de financer les créances pour obtenir des liquidités en contrepartie de factures cédées. L'inconvénient de cette solution financière est qu'elle ne comporte pas de garantie contre les impayés. Par ailleurs, le recouvrement des créances est de la responsabilité de l’entreprise.

Seul avantage, les clients ne sont pas informés de la mise en place de la cession Dailly.

Escompte bancaire

Afin de financer le besoin en fonds d’exploitation, une entreprise peut envisager un escompte bancaire. Ce dispositif est un accord entre l'établissement commercial et sa banque selon lequel la société paiera des intérêts sur le montant d'argent qu'elle emprunte à l'établissement bancaire. De nombreuses structures choisissent cette solution, car elle est moins chère et plus rapide que les prêts bancaires traditionnels. L’escompte bancaire utilisé comme une source alternative pour financer le besoin de fonds d’exploitation des entreprises.

Crédit commercial

L’un des moyens les plus courants de financer le besoin en fonds d’exploitation consiste à recourir au crédit commercial. Ce type de financement permet à une TPE ou PME de s'endetter à court terme pour effectuer des achats. La TPE ou PME peut ensuite rembourser cette dette au fil du temps avec sa propre trésorerie ou en utilisant d'autres formes financières. Les banques peuvent accorder des crédits aux entreprises afin de les aider à obtenir davantage de fonds de roulement. Les établissements bancaires, avant d'approuver le prêt, évaluent la solvabilité de l'activité. Elles examineront également le flux des ressources de la structure, le ratio de couverture des dettes afin de déterminer le montant dont elles vont accorder à l’entité commerciale.

Le besoin en fonds de roulement (BFR) ne peut être sous-estimé. C'est le carburant qui fait avancer une structure, et sans le BFE, les sociétés risquent d’échouer inévitablement. Avec la forte concurrence qu’il y a sur le marché, les entreprises accordent davantage un délai de paiement à leurs clients pour pouvoir rester concurrentielles. Pourtant, elles doivent disposer de liquidités suffisantes pour pouvoir faire face à leurs dépenses courantes et investir dans leur avenir. D’où l’intérêt de financer le besoin financier d’exploitation à l’aide de différents modes de financement proposés par les institutions financières spécialisées.

Comparaison des solutions d'affacturage
Comparez les solutions d'affacturage
Trouvez l'offre la moins chère du marché adaptée à votre entreprise