Avance de trésorerie

De nombreuses petites et moyennes entreprises ont du mal à jongler entre les liquidités dont elles disposent et leurs besoins de financement actuels et futurs. Ces problèmes sont encore plus difficiles pour un dirigeant dont les antécédents de crédit commercial sont faibles.

En effet, lorsqu'il y a une différence entre les revenus et les dépenses d'une entreprise, il est parfois nécessaire de financer la trésorerie : activité saisonnière, retards de paiement, embauche, etc...


Qu'est-ce que la trésorerie, quand l'utiliser, et quelles solutions existent ?

Cet article est là pour vous éclairer sur l'avance de trésorerie et vous conseiller pour trouver la meilleure solution pour votre entreprise !

Commençons par une définition. Le financement de trésorerie de l'entreprise est un mode financier spécifique, court terme accordé aux sociétés. Il permet aux activités commerciales de détenir temporairement les liquidités nécessaires aux opérations, mais nécessite un remboursement à court terme.

Avance de trésorerie court terme

Ainsi, le montant des sommes que l'entreprise reçoit ou donne sous forme de paiement(s) aux créanciers est connu sous le nom de flux de trésorerie. L'analyse de cet indicateur est souvent utilisée pour analyser la situation de liquidité de la société. Elle donne un aperçu de la somme d'argent qui entre dans l'entreprise, de leur provenance et du montant qui en sort.

Les flux de trésorerie peuvent être positifs ou négatifs. Ils sont calculés en soustrayant le solde au début d'une période, également appelé solde d'ouverture, du solde à la fin de la période (qui peut être un mois, un trimestre ou une année) ou solde de clôture.

Si la différence est positive, cela signifie que vous avez plus de liquidités à la fin d'une période donnée et donc vous avez besoin d'une avance de trésorerie. Si la différence est négative, cela signifie que vous avez moins de cash à la fin d'une période donnée par rapport au solde d'ouverture au début de la période.

Pour analyser les entrées et les sorties d'argent, on prépare des tableaux des flux. Ils se divisent en trois catégories principales : les flux d'exploitation, qui comprennent les transactions quotidiennes, les investissements, qui comprennent les transactions effectuées à des fins d'expansion, et les financements, qui comprennent les transactions liées au montant des dividendes versés aux actionnaires.

Cependant, le niveau de flux n'est pas une mesure idéale pour analyser une société lors d'une décision d'investissement. Il convient d'étudier attentivement le bilan et le compte de résultat d'une entité commerciale pour parvenir à une conclusion.

Le niveau de trésorerie d'une société peut augmenter parce qu'elle a vendu certains de ses actifs, mais cela ne signifie pas que la liquidité s'améliore. Si la structure a vendu certains de ses actifs pour rembourser des dettes, il s'agit d'un signe négatif qui doit être examiné de plus près pour plus de clarté.

Si l'entreprise ne réinvestit pas ses liquidités, c'est également un signe négatif, car dans ce cas, elle ne profite pas de l'occasion pour se diversifier ou développer ses activités en vue d'une expansion.

Dans quelles circonstances le cash-flow doit-il être financé ?

Avance de trésorerie avec l'affacturage

Les flux de trésorerie liés au financement vous indiquent si l'entreprise mobilise ou restitue des capitaux. En général, une société en phase de démarrage présente un montant positif provenant des rentrés financières, car elle mobilise des capitaux pour se développer.

Lorsqu'une structure est arrivée à maturité (la croissance du secteur a ralenti), nous nous attendons à voir un flux de trésorerie négatif provenant du financement, car l'entité commerciale commence à rapatrier du capital en remboursant la dette, en rachetant des actions ou en versant des dividendes.

C'est à ce moment_là qu'elle a besoin de liquidité et qu'il faut poser les bonnes questions. De quel montant de financement votre entreprise aura-t-elle besoin cette année ? Quand aurez-vous besoin d'argent et d'où proviendra-t-il ? Un peu de planification préalable peut aider à éviter les pénuries de cash à court terme.

Découvrez les différentes circonstances qui nécessitent une avance de trésorerie :

La création de l'entreprise sera une circonstance majeure

L'entrepreneuriat consiste à prévoir un certain montant de dépenses dans votre plan de trésorerie prévisionnel. Ainsi, avant d'encaisser les premiers résultats commerciaux, le cash-flow de financement permet de couvrir les dépenses :

  • Un stock de départ : Dans le cadre des activités de production ou de négoce, l'entreprise doit disposer d'un inventaire initial. Les matières premières et les produits finis sont nécessaires au démarrage d'une activité car ils peuvent générer les premières séries ! De plus, le maintien et le stockage de ces produits en stock génèrent des dépenses de liquidité sous forme de coûts de stockage et de maintenance.
  • Achats à court terme : les plans d'affaires impliquent généralement l'achat d'une certaine quantité d'équipement et de fournitures. PC, encre, bureau,papier... tout cela peut rapidement affecter les flux de trésorerie avant que vous ne fassiez une seule vente.
  • Premier Recrutement : Si votre prévisionnel prévoit l'embauche de salariés, vous devrez les payer au terme du premier mois. Par conséquent, vous aurez besoin de fonds de roulement pour payer leur salaire.

La période de développement et de croissance de l'entreprise

Les entreprises en période de développement peuvent également avoir besoin de financer leur trésorerie ou d'obtenir une avance de cash pour soutenir leur croissance. En effet, les investissements financiers occasionnés par l'évolution de ses activités doivent injecter de nouvelles liquidités pour maintenir les opérations de l'activité :

  • Lancer de nouveaux services ou produits : Il faut un certain temps pour que le retour lié au nouveau devis arrive effectivement en caisse, et l'entreprise doit payer pour son développement !
  • Augmenter les investissements en équipements : Pour répondre à l'augmentation de ses activités, les entrepreneurs ont parfois besoin d'investir dans de nouveaux équipements et outils pour produire plus, stocker et commercialiser plus pour répondre aux besoins des clients.
  • L'amélioration de votre trésorerie : grâce à de nouveaux financements peut vous aider à payer ces dépenses plus sereinement.
  • Augmenter le nombre d'employés : il est classique pour les entreprises, dont le volume d'affaires augmente, d'embaucher de nouveaux employés afin de répondre aux besoins croissants des clients.

L'avance de trésorerie pour faire face à des difficultés financières

Le financement de trésorerie peut également être une solution pour faire face aux difficultés d'argent ou éviter qu'elles ne surviennent.

Les raisons de la perte de liquidité des entreprises sont multiples. Cependant, voici une check-list d'éléments pouvant occasionner ponctuellement des complications et donc nécessiter un financement en trésorerie :

Avance de trésorerie court terme
  • Les activités saisonnières : Si le marché de votre entreprise est saisonnier et concentrée sur une certaine période de temps, le "hors-saison" est susceptible de générer des difficultés de cash.
  • Quand vos ventes baisseront : vous devrez continuer à payer vos charges !
  • Les Événements Imprévus : incendies, grève, accidents, vols, catastrophes naturelles. Les imprévus par essence sont difficiles à prévoir et peuvent handicaper votre trésorerie. Par conséquent, si vous souhaitez faire fonctionner votre entreprise et faire face aux mauvaises surprises, vous aurez peut-être besoin de fonds supplémentaires.
  • Clients qui retardent le paiement : Offrir des délais de paiement aux clients est régulier dans les affaires : cela permet de maintenir une liaison de confiance avec eux. Mais parfois, certains manquent ces délais, parfois involontairement, parfois délibérément. Le problème est toujours le même, la réception est lente, et la facture s'accumule ! Mais par quels moyens, l’entreprise vas-t-elle débusquer les liquidités ?
  • Nous vous présentons 9 pistes pour vous aider dans la recherche d'avance de trésorerie. Toutes correspondent à des attentes bien spécifiques :

    1 - Solution de Financement bancaire

    Si vous souhaitez compléter votre trésorerie ou éviter des problèmes futurs, la négociation d'un financement avec votre banquier est le principal moyen que vous devriez envisager.

    Avant d'accorder le prêt à une entreprise, la banque établit une notation de la société dans le cadre de l'évaluation du crédit. Des notes individuelles sont créées pour chaque entité, qui sont basées sur les bilans antérieurs ou sur la situation patrimoniale, financière et bénéficiaire ainsi que sur le modèle de la structure.

    Le montant des intérêts sur les crédits aux sociétés dépend des principaux facteurs suivants : classement, durée du crédit, modèle d'entreprise du client, situation économique et perspectives d'avenir de l'industrie, situation du refinancement sur le marché bancaire.

    Dans le cas des prêts aux établissements commerciaux, les banques se réservent souvent le droit d'ajuster le taux d'intérêt en cas de changement de la solvabilité, des garanties ou des coûts de refinancement !

    Les différents types de prêts

    Les crédits aux entreprises sont disponibles pour une grande variété d'objectifs, tels que des prêts de fonds de roulement pour les opérations commerciales courantes, des crédits d'investissement pour l'acquisition d'actifs fixes tels que des terrains, des bâtiments et des machines, ou des prêts d'acquisition pour les achats de la société. Des financements relais pour des liquidités limitées ou de démarrage au début de la carrière d'entrepreneur sont proposés à des conditions spéciales. Pour tous vos crédits, vous devez toujours penser suffisamment tôt à demander des subventions avant de lancer le projet d'investissement, cela réduira la charge d'intérêts.

    2 - Solution de Crédit de trésorerie à court terme

    C'est la première possibilité pour explorer une meilleure trésorerie : négocier un prêt à court terme avec votre banquier permettra d'injecter suffisamment de liquidités dans votre structure et de limiter les dégâts qu'une défaillance de cash peut occasionner.

    Vous pouvez aussi faire une demande en ligne d'avance de trésorerie auprès d'une société spécialisée.


    En clair, il est plus sage pour votre entreprise de signer un contrat de crédit avec une banque et de partager le remboursement dans un délai limité (généralement moins d'un an) que de subir les retournements d'une disponibilité négative : impayé, mécontentement des fournisseurs et clients.

    >
    Bon à savoir En raison de leur plus forte dépendance à l'égard de l'économie et de risques de défaillance plus élevés en moyenne, les prêts aux entreprises sont en moyenne plus chers que les crédits au logement privé. Le risque de défaut d'une société varie en fonction de sa notation et des garanties fournies. Ces facteurs influencent le coût des fonds propres et des risques de la banque. Plus ils sont élevés, plus les taux d'intérêt des prêts sont élevés.

    3 - Autorisation de découvert

    L'obtention d'une autorisation de découvert vous offre de l’oxygène en cas de difficultés passagères. Elle vous aide à poursuivre vos activités, même si votre solde de trésorerie est négatif, vous pourrez continuer vos activités pendant une durée prédéterminée (généralement entre 1 et 12 mois).

    Le contrat d'abonnement précise également la limite maximale d'autorisation et les intérêts (prime) que vous devez payer à la banque, qui oscillent en moyenne entre 7 % et 15 % selon les intervenants bancaires. Cette solution doit s’anticiper avec votre banquier en période stable.

    4 - Solution d’Affacturage

    L'affacturage désigne le transfert d'une ou plusieurs créances commerciales à un établissement financier professionnel appelé « Factor » en échange d'un financement direct. Les différents débiteurs de l'entreprise sont impliqués dans le processus d'affacturage.

    De plus, tant que vous avez divers comptes clients, c'est le factor qui est responsable de la gestion des comptes clients (rappels, recouvrements, etc.). Par conséquent, en contactant le Factor et en signant un contrat d'affacturage, vous pouvez transférer cette créance, puis la société d'affacturage vous paiera dans les 24h le montant de la facture moins le coût de sa commission.

    L'un des grands avantages de cette technologie est que vous pouvez déporter vos préoccupations concernant les délais de paiement et le montant à récupérer à un tiers : il n'y a pas besoin de suivi avec le client !


    5 - Cession Dailly

    La solution est fondamentalement basée sur les mêmes principes que la factorisation, mais avec quelques différences. Tout d'abord, le transfert de créances en vertu de la loi Dailly est négocié avec l'établissement bancaire, et son fonctionnement s'apparente plutôt à une avance de fonds : la banque vous promet de vous payer le montant de la facture à régler, et vous devez la rembourser une fois le règlement encaissé.

    Cependant, cette solution de cession Dailly n'est pas aussi flexible que l'affacturage car l'établissement bancaire ne sera pas responsable de la gestion des comptes clients. Il vous appartient toujours de gérer l'acheteur en question : s'il ne paie pas à l'expiration du délai que vous lui avez accordé, vous devrez rembourser le montant qui vous a été accordé par la banque !


    6 - Escompte bancaire

    Dans la continuité des deux précédentes solutions, l'escompte bancaire va consister à adresser un ou plusieurs effets de commerce à sa banque. Ensuite, l'entreprise sera créditée du montant correspondant, moins les intérêts et les commissions. En cas de non-paiement par le client, la structure doit rembourser la somme prépayée par l'établissement bancaire !

    Contrairement à la cession Dailly, l'escompte ne concerne que les effets de commerce, quand le Dailly concerne l'ensemble des créances commerciales.

    7 - Augmentation de capital

    Procéder à l'augmentation du capital social de l'entreprise peut mécaniquement créer de nouvelles actions, qui pourront ensuite être acquises par les actionnaires. Les démarches administratives requises à sa mise en œuvre sont à la fois onéreuses et chronophages : frais de dossier, frais de justice et même frais juridiques.

    Cependant, cette opération sur le capital social de la structure apporte plusieurs avantages spécifiques :

    En premier lieu, elle contribue à renforcer la trésorerie de l'entreprise en injectant des fonds à long terme qui n'ont pas besoin d'être remboursés.

    En second lieu l'engagement d'un partenaire représenté par une augmentation de capital est un message de confiance auprès de vos partenaires, et de votre banque : c'est un engagement de participation et de dévouement de l'activité, qui peut ensuite servir d'argument de négociation avec votre établissement bancaire, vous facilitant ainsi l'obtention d'un éventuel prêt !

    8 - Crédit fournisseur

    On parle de crédit fournisseur lorsqu'une entreprise offre des produits ou des services que votre société peut acheter sur un financement à court terme (généralement des termes nets de 30). De nombreux fournisseurs sont prêts à accorder un crédit aux jeunes sociétés avec des exigences minimales.

    Dans certains cas, un vendeur peut exiger un achat initial ou un dépôt avant d'accorder des conditions de crédit. Ce type de crédit commercial est accordé lorsqu'un fournisseur est prêt à fournir des fournitures à votre entreprise et à reporter le paiement à une date ultérieure. Ce type de financement est idéal pour préserver la trésorerie car il vous donne le temps de vendre les produits que vous recevez du fournisseur avant de devoir les payer.

    9 - Financement interne des partenaires

    Il est possible de convoquer les associés de la société (si celle-ci en a un) pour financer le fonds de roulement.

    Pour résumer, anticiper vos éventuels écarts de trésorerie, n'hésitez pas à étudier des solutions de gestion par Altassura, qui par ces places de marché vous permet de rechercher un financement de liquidité dans toutes situations de contexte difficile !