Définition de l'escompte

Qu'est-ce que l'escompte : c'est une opération de crédit à court terme utilisée par les entreprises avec les effets de commerce. Elle consiste en échange de l’effet de commerce (lettre de change, billet à ordre) de se faire régler avant l'échéance grâce à une avance de la banque, moyennant des frais. Le terme peut être aussi utilisé sous forme de verbe, on parle alors "D'escompter des effets de commerce".

On en distingue deux types d'escompte : bancaire et commercial.

Définition de escompte

L'escompte bancaire

L'escompte bancaire est un moyen de financement à court terme. Il permet d'obtenir le paiement immédiat d'un effet de commerce, sans attendre sa date d'échéance.

Pour cela, l'entreprise doit céder l'effet de commerce à une banque, en échange d'une avance de trésorerie immédiate.

La banque ne procède pas au rachat de la créance, mais au versement en faveur du créancier du montant de l'effet de commerce, déduction faite des frais perçus par la banque.

Si à la date d'échéance, la créance est impayée, la banque se retournera vers le créancier.

C'est une alternative au découvert bancaire.

L'escompte commercial

L'escompte commercial offre la possibilité au client de régler sa facture avant terme, en échange d'une remise.

Le recours à cette technique permet aux entreprises, grâce au financement de fournisseurs, d'obtenir des tarifs avantageux sans impacter à leur trésorerie.

Comment calculer le montant de l'escompte ?

Il se calcul en fonction du taux de réduction, soit : Montant de l'escompte TTC = Prix de vente TTC x taux escompté

Exemple : Soit une entreprise qui vend du matériel industriel pour une valeur de 10 000 € avec un délai de paiement de 60 jours.

Son client en choissant de payer comptant la marchandise, il peut bénéficier d'une réduction de prix avec un taux d'escompte de 3% sur le montant de sa facture. Soit 1000 € x 3% = 30 €. Le montant TTC est donc de 300 €.

Les inconvénients de l'escompte bancaire

Les banques limitent souvent les lignes de financement avec l'escompte. Cette limite est négociée chaque année en fonction de la santé financière de l'entreprise et de la solvabilité des clients qui ont établi les traites et les billets à ordre.

Par ailleurs, il n'est pas possible pour une entreprise en création d'obtenir une ligne d’escompte.

Les alternatives à l'escompte

L'affacturage

Les banques préfèrent conseiller aux entreprises d'utiliser l'affacturage plutôt que l'escompte. Avec l'affacturage, la banque finance l'entreprise dès l'émission de la facture.

Le financement de fournisseurs

Avec le financement de fournisseurs, l'entreprise peut payer cash ses fournisseurs en France et à l’étranger. Elle peut ainsi négocier ses termes de paiement directement auprès de ses fournisseurs pour obtenir des tarifs avantageux via un escompte commercial.

Il offre en supplément aux fournisseurs la garantie d'être payé intégralement : c'est l'assurance-crédit à 100 % sur toutes vos factures. Il sécurise ainsi la relation commerciale entre le client et le fournisseur.

Le reverse factoring

L'affacturage inversé est un système qui permet aux grandes entreprises de payer rapidement les fournisseurs sélectionnés. Il encourage le renforcement des relations commerciales et aide les petites entreprises à se développer.

Le système fonctionne avec la participation d'un intermédiaire financier, le factor qui finance les factures reçues des fournisseurs. Les fournisseurs peuvent choisir les factures qu'ils souhaitent affacturer par l'intermédiaire d'un système en ligne géré par la banque.

Contrairement à l'affacturage traditionnel où c'est les acheteurs qui ont recours à l'affacturage inversé, c'est le fournisseur qui prend l'initiative de ce type de solution de financement.

Avec le reverse factoring, la société demande à ses fournisseurs en échange de recevoir le paiement de leurs factures comptant un escompte sur le paiement des marchandises.

Comme les banques considèrent que l'affacturage inversé est moins risqué, elles sont prêtes à offrir de meilleurs taux d'intérêt. Par conséquent, le fournisseur peut conserver une plus grande partie de l'argent qu'il a gagné sur la vente une fois que la facture arrive à échéance et que l'acheteur paie le montant total de la facture.

Les avantages du reverse factoring pour les fournisseurs

  • Rapidité de paiement : grâce au paiment du factor les fournisseurs reçoivent le montant de leurs factures dans les 24heures.
  • Digitalisation : les factors proposent des solutions de factoring en ligne, totalement dématérialisées

Les avantages du reverse factoring pour les entreprises

  • L'escompte sur les tarification grâce au paiement anticipé
  • Renforcement et fidélisation des liens commerciaux client/fournisseur et
  • Garantie des délais de paiement : respeect de la loi LME

Définition et lexique sur l'affacturage



Le lexique édité par le site Affacturage.fr comprend des définitions originales protégées par le droit d'auteur. Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur - 2020.