Définition du fonds de roulement

Le fonds de roulement ou FR est la montant total de l'encaissement et des autres actifs courants dont dispose une société aprés déduction de la totalité du passif courant.

C'est un indicateur financier qui illustre les moyens à disposition de l'entreprise, sans compter les revenus, pour couvrir ses besoins opérationnels sur le moyen et long terme. En anglais, le terme utilisé est Working Capital Requirement (WCR).

Définition du Fonds de Roulement

De façon plus précise, ce fonds indique le montant disponible pour l'entreprise afin de régler ses obligations financières telles que le paiement des fournisseurs, des salaires et autres dépenses opérationnelles, en attendant le paiement de ses clients.

Le fonds de roulement est issu de la comptabilité et sert à démontrer, par des chiffres, comment l'argent de l'entreprise est utilisé, ou du moins une portion de cet argent. Dans le jargon de la gestion, le fonds de roulement se calcule en soustrayant l'actif immobilisé de l'entreprise de ses ressources à long terme (ou capitaux permanents).

Qu’est-ce que le fonds de roulement ?

La gestion du fonds de roulement constitue une composante cruciale de la stratégie de l'entreprise. L'importance de la gestion du fonds de roulement réside dans son rôle en tant qu'actif net disponible pour les activités opérationnelles quotidiennes.

Cette notion s'exprime par la formule qui soustrait le passif à court terme de l'actif à court terme. Les composantes couramment examinées incluent les stocks, les créances commerciales, les dettes commerciales, et le découvert bancaire.

Il est crucial de souligner que de nombreuses entreprises, bien qu'apparemment rentables, se retrouvent contraintes de mettre fin à leurs activités à cause de leur incapacité à honorer leurs obligations à court terme dès leur échéance. Ainsi, la gestion adéquate du fonds de roulement devient impérative pour la continuité des opérations.

Quelle est la différence entre le fonds de roulement et le BFR ?

À l'opposé du Fonds de Roulement, qui indique les ressources financières disponibles pour faire face aux dépenses opérationnelles habituelles, le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) désigne le montant nécessaire à une entreprise pour honorer ses obligations financières courantes avant de recevoir les paiements de ses clients. Ceci est dû au délai qui existe fréquemment entre le moment où une entreprise engage des coûts et celui où elle réalise des recettes (perçoit de l'argent).

La gestion du fonds de roulement requiert une attention particulière

Etant donné les interactions potentielles entre ses différentes composantes. Par exemple, l'extension des délais de paiement accordés aux clients peut générer des ventes additionnelles. Cependant, cette pratique peut entraîner une réduction de la trésorerie de l'entreprise, car les clients attendent plus longtemps pour régler leurs factures, potentiellement nécessitant un recours au découvert bancaire.

Les intérêts associés au découvert peuvent même surpasser le bénéfice résultant des ventes supplémentaires, surtout si cela s'accompagne d'une augmentation du taux de créances irrécouvrables.

Ainsi, la gestion du fonds de roulement revêt une importance cruciale dans la gestion globale d'une entreprise pour les raisons suivantes :

  • Les actifs circulants représentent une part significative des actifs totaux pour certaines entreprises.
  • La prospérité des actionnaires est étroitement liée à la génération de liquidités plutôt qu'aux bénéfices comptables.
  • L'incapacité à maîtriser le fonds de roulement, et donc à gérer efficacement les liquidités, constitue l'une des principales causes de la débâcle des entreprises.

Objectifs de la gestion du fonds de roulement

L'un des deux objectifs fondamentaux de la gestion du fonds de roulement à pour objectif :

  • Assurer la liquidité. Une entreprise disposant d'un fonds de roulement insuffisant se trouve dans l'incapacité de satisfaire ses obligations au fur et à mesure de leur échéance, ce qui peut entraîner des retards de paiement envers ses employés, fournisseurs et autres créanciers. De tels retards peuvent se traduire par la perte de la fidélité des employés, la suppression des avantages accordés par les fournisseurs, et une détérioration de sa cote de crédit. En fin de compte, l'incapacité à honorer ses obligations peut conduire à la vente forcée des actifs pour rembourser les créanciers.
  • L'autre objectif clé réside dans la rentabilité. Les ressources immobilisées dans le fonds de roulement ont tendance à générer peu, voire aucun rendement. En conséquence, une entreprise disposant d'un niveau élevé de fonds de roulement peut ne pas atteindre le niveau de rentabilité des capitaux investis (bénéfice d'exploitation ÷ (total des capitaux propres et des dettes à long terme)) escompté par ses investisseurs.

Par conséquent, lorsqu'il s'agit de déterminer le niveau approprié de fonds de roulement, il est nécessaire de trouver un équilibre entre la liquidité et la rentabilité.

Comment interpréter le fonds de roulement ?

Dans l'entreprise, comprendre et maîtriser les chiffres est essentiel pour assurer la santé financière d'une entreprise. Parmi les notions clés à appréhender figurent le fonds de roulement (FR), le besoin en fonds de roulement (BFR) et la trésorerie nette (TN). Ces indicateurs sont calculés dès la création de l'entreprise et doivent être surveillés à mesure que l'activité évolue.

Les formules essentielles

Le fonds de roulement peut être calculé de plusieurs manières :

  • FR = capitaux permanents – actifs immobilisés
  • FR = ressources stables – emplois stables
  • FR = actifs à court terme – dettes à court terme

Interpréter correctement le résultat du fonds de roulement est crucial. Voici les scénarios possibles :

  • FR égal à 0 : signifie une capacité à financer les besoins sur le long terme mais difficultés potentielles dans le cycle d'exploitation.
  • FR inférieur à 0 : indique un manque de ressources pour couvrir les investissements.
  • FR supérieur à 0 : signifie une santé financière solide, capable de couvrir les investissements et le cycle d'exploitation.

Le besoin en fonds de roulement, quant à lui, se calcule ainsi : BFR = stocks + créances clients – dettes fournisseurs et dettes fiscales

Le contrôle de la trésorerie avec le fonds de roulement

Un BFR négatif est un signe positif de trésorerie, tandis qu'un BFR élevé indique une santé financière précaire, nécessitant souvent un financement externe.

La trésorerie nette, calculée en soustrayant le BFR du FR, doit idéalement tendre vers 0.

Stratégies de gestion financière

Pour maîtriser ces indicateurs, une comptabilité précise, une gestion rigoureuse des stocks et des négociations efficaces avec les fournisseurs sont cruciales. Si besoin, divers moyens financiers peuvent être envisagés :

  • Le découvert bancaire : cette facilité de trésorerie permet à l'entreprise de puiser temporairement dans son compte bancaire au-delà du solde disponible, offrant ainsi une flexibilité financière pour couvrir les besoins immédiats.
  • L'escompte : cette technique financière implique la vente anticipée des créances clients à la banque, moyennant des frais. Cela permet à l'entreprise d'obtenir des liquidités immédiates en échange des paiements futurs dus par les clients.
  • L'affacturage : similaire à l'escompte, l'affacturage est un processus par lequel une entreprise vend ses factures clients à un tiers (le factor) pour obtenir un financement rapide. Le factor prend en charge le recouvrement des créances, ce qui allège la charge administrative de l'entreprise et améliore sa trésorerie.
  • La cession Dailly : cette procédure permet à une entreprise de céder ses créances professionnelles à un établissement de crédit pour obtenir du financement. La cession est effectuée via un bordereau Dailly, qui transfère les droits des créances du cédant au cessionnaire.

En comprenant et en optimisant ces indicateurs, les entreprises peuvent bénéficier d'une meilleure flexibilité financière et d'une gestion plus efficace de leur cycle d'exploitation, leur permettant ainsi de prospérer dans un environnement concurrentiel.