Définition de PME

Depuis le vote du décret d'application (n°2008-1354) de l'article 51 de la loi de modernisation de l'économie en 2008, la catégorie des petites et moyennes entreprises PME) a été définie comme une catégorie de société ayant les caractéristiques suivantes : le nombre de salariés est compris entre 10 et 249 personnes, son chiffre d'affaires est compris entre 2 millions et inférieur à 50 millions d'euros.

Cette catégorie d'entreprise se situe entre les TPE ou micro-entreprises MIC (moins de 10 salariés) et les ETI (entreprises de taille intermédiaire) entre 250 et 5 000 employés. Il y a en France plus de 140 000 PME qui emploient 3,8 millions de travailleurs, la moitié d'entre elles emploient moins 20 salariés, leur rôle est primordial dans l'économie. En anglais, le terme utilisé est small and medium enterprises (SME) et small and medium businesses (SMB) aux États-Unis.

PME Petite et Moyenne Entreprise

Les PMI (petites et moyennes industries), aussi appelées Small and Medium Industry (SMI) en anglais, représentent des PME ayant leur activité dans la transformation ou l'extraction de biens. L'accès aux financements adaptées aux petites et moyennes entreprises reste un problème majeur.

Le financement pour les Petites et Moyennes entreprises

La principale source formelle de financement des entreprises de taille réduite est la banque. Selon la Banque centrale européenne, 40 % des sociétés interrogées utilisent leurs facilités de découvert ou leurs lignes de crédit, et plus d'un tiers des activités ont eu recours à des prêts bancaires.

Les banques sont les principaux fournisseurs de capitaux d'emprunt aux structures de faible importance. Les banquiers préfèrent les structures ayant fait leurs preuves et disposant de garanties suffisantes sous forme d'actifs corporels. Il est difficile pour les petites entreprises d'obtenir des antécédents et des garanties éprouvés. Le manque d'accès aux prêts bancaires des PME est attribué à l'asymétrie de l'information.

Les établissements bancaires exigent certaines informations sur les performances de l'entreprise avant d'approuver les prêts afin de s'assurer que le projet est commercialement viable.

Par ailleurs, le rôle important des moyennes entreprises dans l'économie est reconnu depuis longtemps. Leurs contributions comprennent la création d'emplois, la réduction de la pauvreté et la réalisation de niveaux plus élevés de développement économique. Malgré cela, les petites et jeunes entreprises ont généralement rencontré des obstacles au financement extérieur.

Ces sociétés sont particulièrement dépendantes du crédit et de la trésorerie, mais elles sont aussi confrontées à des limites de fonds d'emprunt car elles sont petites et moins diversifiées et ont des structures financières plus faibles. Elles sont plus limitées par le crédit que les autres activités et, par conséquent, ont des niveaux de productivité plus faibles. Ces structures sont financièrement contraintes par les retards de paiement des créances, la baisse des liquidités et l'augmentation des faillites et des insolvabilités des activités. Outre les signaux du marché qui font des entreprises du secteur des PME des emprunteurs défavorables, les sociétés éprouvent des difficultés à toujours fournir des garanties de haute qualité ou à assurer la transparence en ce qui concerne leur solvabilité.

En outre, par rapport aux grandes compagnies, ce type d'entreprise est extrêmement sensible aux chocs du marché extérieur. Certaines des principales causes sont les risques associés aux petites structures, le manque d'expérience, la faible productivité, l'accent mis sur les marchés locaux et le taux naturellement élevé de faillites. Toutefois, des recherches récentes indiquent qu'elles ont bien résisté à la crise et ont fait preuve d'une grande résilience. Néanmoins, la plus grande sensibilité de ces activités aux chocs externes a affecté le financement à court et à long terme de ces emprunteurs. Les sociétés devant payer des prix plus élevés pour les prêts, les structures les moins rentables sont susceptibles d'être confrontées à des risques et des obstacles plus importants à leur croissance. Par conséquent, les taux nettement plus élevés et la réduction des prêts ont créé de nombreux défis pour ces sociétés et, par conséquent, une raison importante du déficit de financement qui affecte ce secteur.

L'affacturage pour les PME

L'affacturage est une solution pour les P.M.E. qui ont des difficultés pour régler leurs fournisseurs ou qui ont un découvert qui se creuse. Le factoring est une solution pour les entreprises dans l’attente du règlement de leurs factures ou qui ont trop d’argent dehors avec un manque de trésorerie.

Les PME sont bien évidemment éligibles à l'affacturage classique. Les Factors proposent de nombreuses solutions d'affacturage avec un financement rapide et déplafonné intégrant une assurance contre le risque d’insolvabilité des clients. L’entreprise envoie ses créances directement en ligne de façon dématérialisée via une interface sécurisée par la signature électronique. Sous moins de 8 heures, la P.M.E. obtient par virement jusqu'à 100% du montant de sa facture. Suivant le profil de l'entreprise, il peut être intéressant de souscrire un contrat d'assurance crédit avec l'affacturage PME pour augmenter les couvertures sur les clients. Vous pouvez choisir de conserver ou non la gestion de votre poste clients si votre chiffre d'affaires dépasse 500 K€.

Les avantages du factoring pour les PME sont :

  • Contrat unique sur mesure adapté aux petites et moyennes structures.
  • Générez des liquidités au fur et à mesure que vous facturez.
  • Garanties de vos prospects et de vos clients grâce à une couverture sur l'insovalbilité de vos clients.
  • Couverture dans plus de 100 pays pour l'export.

Les différences entre les PME et les TPE, ETI, GE

La règlementation française distingue différents types d'acronymes selon l’envergure de l'activité de l'entreprise.

  • TPE – Très Petite Entreprise ou MicroEntreprise
  • PME – Petite et Moyenne Entreprise
  • ETI – Entreprises de Tailles Intermédiaires
  • GE – Grande Entreprise
Comparaison TPE PME ETI GE