Définition du paiement comptant

Le paiement comptant est un règlement réalisé en une seule fois et généralement à réception d'une marchandise ou d'une prestation de service. Vous devez verser l’intégralité du montant de la somme au vendeur au moment de l’achat contrairement au paiement à crédit où vous avez la possibilité de régler la facture en plusieurs fois avec ou sans intérêts. Le règlement comptant peut être réalisé de 3 manières différentes : à la commande, lors de la livraison ou à la réception de la facture. Comme le vendeur a la certitude d’obtenir le paiement de sa vente, il est possible de négocier une baisse sur le prix de vente (c'est l'escompte commercial). Cependant, votre entreprise peut offrir des délais de paiements différents suivant les clients sans devoir de justifier de « contreparties réelles ».

Définition du paiement comptant

Choisir entre le paiement comptant ou à crédit pour vos clients

L'avantage de demander un paiement comptant à vos clients, vous permet d'éviter les impayés et de ne pas avoir besoin de trésorerie pour réaliser vos ventes. C'est un moyen plus sécuritaire d'être payé et il n'y a aucun risque d'avoir une insuffisance de fonds même si le chiffre d'affaires augmente considérablement. Cependant, commercialement dans beaucoup de secteurs d'activités cela représente un handicap qui peut pénaliser le développement commercial de votre entreprise. Sur le long terme, la comptant n’est pas compétitif face à une concurrence qui accorderait des délais de règlement (30, 45, 60 jours).

Nous vous conseillons donc de réserver ce mode de paiement uniquement si vos marges sont très faibles ou si certains de vos clients ont un historique de paiement défavorable ou ont une réputation de mauvais payeurs.

Pour gagner un avantage commercial vis-à-vis de vos concurrents, il peut être intéressant de vendre à crédit vos services ou vos marchandises. Cependant ce moyen de paiement présente plusieurs inconvénients :

  • le risque d'une facture impayée à l'échéance,
  • un besoin de trésorerie supplémentaire,
  • des frais de financement importants suivant les délais de paiement accordés,

Pour résoudre ces difficultés, vous pouvez souscrire un contrat d'assurance crédit pour lutter efficacement contre les créances impayées. L’assurance-crédit est une garantie qui protège les entreprises contre le risque des factures impayées avec une indemnisation financière en cas de non-paiement des créances commerciales.

En supplément d'une indemnisation, vous avez accès à un service de prévention des risques qui effectue régulièrement à une évaluation de votre poste clients en analysant la situation financière de votre clientèle. Vous êtes informés quotidiennement sur la solvabilité de vos clients pour adapter vos garanties au quotidien. En cas de facture impayée, l'assureur crédit s'occupe de tout au niveau du recouvrement avec une prise en charge toutes des démarches amiables ou judiciaires sans détériorer vos relations commerciales avec vos clients. En cas de succès de la phase de recouvrement, vous récupérez jusqu'à 100% du montant de votre facture.

Si vous avez un besoin de trésorerie pour améliore votre BFR, il est conseillé de financer votre poste clients avec un contrat d'affacturage. Cette solution de financement de factures clients est accessible à toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, à tous les stades de leur développement.

Avec l'affacturage, vous avez le financement de toutes vos factures à crédit, la gestion de vos créances allant du recouvrement aux imputations des règlements et une garantie qui protège votre société contre l’insolvabilité de vos débiteurs.

Comment éviter le paiement au comptant auprès de vos fournisseurs

Les assureurs-crédit suivent régulièrement les entreprises sur leur solvabilité et leur solidité financière. Par conséquent, l’évaluation de votre entreprise peut avoir un impact important pour obtenir un paiement à crédit de la part de vos fournisseurs.

En effet, en cas de mauvaise notation de la part des assureurs crédit, vos fournisseurs risquent de vous refuser tout simplement un crédit sur vos paiements et d'exiger un paiement comptant.

Sachez que depuis le 1er juillet 2013, les entreprises peuvent consulter sur le site « acheteurs-assurance-credit.fr » leur notation auprès des assureurs-crédit.