Transformez vos immobilisations en trésorerie disponible

lease back pour le financement locatif de matériels et biens d'équipements professionnels avec option d'achat

LEASE BACK ou CESSION BAIL

Financement rapide de trésorerie grâce à vos biens matériels ou équipements


 ou 

Vous êtes une TPE, PME, PMI, ETI et vous avez besoin de capitaux non bancaires pour financer un projet ou améliorer votre BFR.

Nos solutions de lease back parabancaire sur-mesure s’adaptent aux besoins spécifiques de chaque entreprise avec des conditions d'acceptation élevées.


 ou 

Pourquoi utiliser le lease back pour votre entreprise ?

Pourquoi utiliser le lease back pour votre entreprise ?

“Récupérer rapidement de la trésorerie à partir de biens appartenant à votre société”.

Les opérations de Sale et Leaseback correspondent à une vente d’un bien dans lequel le vendeur commence immédiatement à louer le bien à l’acheteur. Cet outil de financement se démocratise de plus en plus. Il consiste à vendre un bien pour dans la foulée le louer en récupérant des capitaux au passage !

Généralement utilisé sur les opérations de haut de bilan, il apporte avec efficacité un renforcement financier et comptable.

En d’autres termes, le vendeur n’a plus la propriété du bien immobilier, mais conserve sa résidence ou son utilisation pendant la durée du contrat de location.

Une cession-bail donne au vendeur le bénéfice de la vente, tandis que l'acheteur à la garantie de tirer un revenu du contrat de location à moyen ou à long terme. Cela va permettre à l’entreprise de retrouver un niveau de trésorerie indispensable à leur BFR.

Cette source de postfinancement attractive peut-être utilisé sur tout type de contrat de location avec des biens d'équipements, des immeubles, du matériel, des outils industriels, de l'informatique, des véhicules, etc.

Les raisons pour effectuer un lease-back sont nombreuses : conquérir un nouveau marché, réaliser une acquisition, assurer un développement plus réactif et durable dans le temps, extension de l'entreprise, lancer un nouveau produit, étendre son secteur d’activité, réaliser de nouveaux travaux ou rénovation, travaux non prévus comme la mise aux normes ou la réhabilitation, restructurer vos filiales, améliorer le cash flow de l'entreprise, renforcer le BFR (Besoin de fonds de roulement), faire face aux imprévus ou se désendetter.

Le crédit bail s'inscrit dans les solutions complémentaires pour financer la trésorerie : emprunt bancaire, mobilisation de créances commerciales (affacturage, cession Dailly, escompte bancaire), obtention ou allongement des délais de crédit coté fournisseur. Cependant, parmi toutes ces solutions, le crédit bail est le seul à offrir de la liquidité importante rapidement sans changer les proccess de facturation ou augmenter les dépendances bancaires.

Dans le cadre des entreprises en mauvaise santé financières, les sources de financement externes et classiques sont difficilement accessibles, car les banques ou les plans de continuation demandent des fonds propres positifs exigent un apurement du passif. Dans ces conditions, l'opération de leaseback reste la seule réponse pour générer suffisamment de trésoreries rapidement.

Pour les entreprises en plan de continuation, l'autorisation auprès du tribunal est obligatoire pour réaliser l'opération.



Comment fonctionne le le leaseback ?

Une entreprise propriétaire d'un bien professionnel vend à un organisme financier (le leaser). Celui-ci met à disposition de l’ancien propriétaire dans le cadre d’une opération de leasing ou de crédit-bail.

L'entreprise peut redevenir propriétaire dans le cadre d'un lease back en rachetant le matériel en fin de contrat. Le prix du rachat est défini dans le contrat.

L'objectif de cette opération est de procurer de la trésorerie aux chefs d’entreprise pour améliorer le bilan sur le long terme. La durée du leasing est généralement entre 7 et 15 ans.

Fonctionnement du leaseback ?

Comment se déroule la gestion du lease back :

  • Vous analysez la valorisation de vos équipements. Le prix doit être fixé sur la valeur marchande réelle. Pour cela, il est conseillé de faire appel à un cabinet d'expertise pour vous aider.
  • Vous sélectionnez vos équipements et négociez les conditions de vente avec l'organisme financier.
  • Le leaser établit un contrat adapté à votre situation (durée, apport éventuel, loyer, valeur résiduelle en cas d'achat…).
  • Vous obtenez la liquidité en échange de la cession du matériel.
  • Vous conservez et profitez du matériel dans vos locaux et vous en devenez locataire.

En fin de contrat de location, il est possible d'inclure la gestion du cycle de vie du matériel par la re-commercialisation ou recyclage suivant les normes les plus strictes des DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques).



Financement des équipements pour l'entreprise

Les avantages du dispositif

Les trois avantages importants du crédit-bail sont : l'optimisation de la trésorerie grâce au financement, allègement du bilan et aucune gestion comptable des immobilisations. Découvrez les autres avantages.

  • Réaliser des investissements matériels et immatériels
  • Renflouer rapidement la trésorerie face à un problème de BFR et rééquilibrer le bilan
  • Optimisation bilancielle : le matériel cédé à l'organisme financier sort des immobilisations.
  • La gestion des actifs immobilisés devient plus simple.
  • Gain immédiat : vous obtenez rapidement la trésorerie.
  • Possibilité d'effectuer la vente du matériel à sa valeur nette comptable.
  • Acquisition à un taux de droits réduits.
  • Fiscalité avantageuse : le montant des loyers est enregistré en charge externe dans le compte de résultat. Vous obtenez un avantage fiscal non négligeable, car les loyers sont déductibles du résultat imposable.
  • Grâce à la déduction, vous obtenez une réduction d’impôt sur les sociétés.
  • Améliorer et valoriser l’entreprise sans faire d'emprunt et en conservant la jouissance d'un ancien bien.
  • Vous préservez votre capacité d’endettement. Cet avantage permet de conserver de la liquidité pour les investissements stratégiques liés au coeur de métier de votre entreprise.

Exemple de crédit bail

Pierre dirige une entreprise qui fabrique des pièces automobiles. Il a un dilemme. Il doit améliorer ses installations pour rester compétitif, mais son prêteur souhaite qu'il investisse davantage dans la mise à niveau avant que celle-ci ne lui prête de l'argent. Il ne veut pas gagner d'argent en engageant des partenaires commerciaux. Luc, son comptable, lui suggère donc une solution de crédit bail sous forme de cession-bail. C'est une transaction dans laquelle le propriétaire d'un actif le vend à quelqu'un d'autre puis loue immédiatement le bien qu'il a revendu à l'acheteur.

Dans cet exemple, le crédit bail fonctionne comme un prêt avec des paiements prenant la forme de loyers, mais sans les contraintes d'un prêt auprès d'une banque.

L'option de cession-bail

La transaction de cession-bail est une transaction immobilière ou pas, très commune, mais pas encore bien comprise. La transaction de cession-bail implique qu'un propriétaire vend son actif immobilier à un acheteur institutionnel, puis le loue en tant que locataire.

En procédant à la cession-bail, le PDG libère ce capital gelé qui, dans la plupart des cas, ne génère pas le rendement qu’il pourrait générer autrement.

Avantages :

En plus de transformer des fonds propres non liquides en capital déployable, une cession-bail présente un certain nombre d'avantages supplémentaires.

  • Dans la plupart des cas, le loyer d'entreprise est entièrement déductible aux fins de l'impôt.
  • L’emprunt n’entraîne aucun coût d’intérêt sur les capitaux propres de la propriété.
  • Un contrat de location offre une visibilité sur les flux de trésorerie futurs.
  • Les opérations de cession-bail ne sont pas compliquées en théorie, mais comme pour toutes les transactions commerciales, la complexité réside dans les détails.

Définition du cession bail

Pour rappel :

La définition du lease-back pour le dictionnaire Larousse : "Vente d'un bien, assortie d'une location consentie par l'acheteur au profit du vendeur et d'une possibilité pour celui-ci de rachat ultérieur."

Pour Wikipédia : "Une cession-bail ou « leaseback » est une transaction financière au cours de laquelle une entité vend un actif et le récupère en location pour une longue durée. Ainsi, l’entité continue d’utiliser l’actif, mais n’en est plus le propriétaire."

A qui s'adresse la cession bail ?

La cession bail n'est pas réservé exclusivement aux entreprises avec des difficultés financières ou avec un historique de prêt complexe et délicat. Cette technique s'adresse aussi aux grandes entreprises qui souhaitent diversifier leurs sources de financement dans leur cadre de leur politique de développement comme la modernisation de leur process ou pour financer leur croissance.

Dans le secteur industriel et en Europe, ce type de financement de matériels est bien approprié pour les investissements importants dans l'achat de nouvelles machines ou pour changer les lignes de production.

Le lease back permet de passer à l’économie de l’usage pour du matériel ou des équipements qui ont été achetés sur les fonds propres.

A qui s'adresse la cession bail ?

Les équipements éligibles sont : en informatique (logiciels, serveurs, équipement réseaux, applications, progiciels CRM, ERP ou RH, matériels bureautiques, applications mobiles), pour les commerces (terminaux, points de vente, télécoms, vidéosurveillance, équipements de la sécurité), équipements médicaux (tables d’opérations, bloc opératoire, scanners, IRM), outillages industriels, équipements du BTP, dans l’hôtellerie (matériels de nettoyage, équipements des métiers de bouche).



Notre offre de lease back

Vous êtes à la recherche d’une solution de financement professionnel, pour découvrir l'éligibilité de votre entreprise au lease back, effectuez une demande d'offre ci-dessous.