Affacturage un complément au Prêt garanti par l'État (PGE)

Le Prêt garanti par l'État (PGE)

A partir du 25 mars 2020, les banques françaises proposent le prêt garanti par l'Etat aussi appelé le PGE, mis en place pour aider les entreprises en difficulté de trésorerie face à la crise sanitaire.

Ce régime, sans précédent dans l'Union européenne, permet aux banques d'accorder à toutes les sociétés (artisanat, grandes compagnies, TPE, PME, micro-entreprises, associations et fondations, à l'exclusion des activités de financement et immobilières) un prêt garanti par l'État pour une durée d'un an qui peut couvrir jusqu'à 3 mois de chiffre d'affaires, soit un quart du chiffre d'affaires annuel. Pour les nouvelles entreprises innovantes, qui n'ont pas ou très peu de chiffre d'affaires, le critère pris en compte est la masse salariale.

Comment fonctionne le crédit garanti par l'État ?

Le prêt bénéficie d'une garantie de l'État de 70 à 90 %, selon la taille de l'entreprise. Aucun remboursement n'est dû la première année et le prêt peut ensuite être amorti sur une période supplémentaire de 1, 2, 3, 4 ou 5 ans.

La société ne devra payer le coût de la garantie qu'à la fin de la première année (par exemple, un artisan qui réalise un chiffre d'affaires de 600 000 € et qui emprunte 150 000 € paiera 375 € de garantie). Les PME peuvent déposer leur dossier via leur banquier habituel, à distance, et après accord de la Banque, l'entrepreneur peut accéder au portail BPIFrance ; pour les grandes entreprises en difficulté (plus de 5 000 salariés et un chiffre d'affaires supérieur à 1,5 milliard d'euros), le dossier sera examiné par la Direction générale du Trésor.

Les demandes présentées au cours des premiers jours ont déjà atteint plus de 21 000 entreprises pour 3,8 milliards d'euros de prêts. De grandes entreprises vont recourir au PGE comme Renault, Air France-KLM, Castorama et Brico Dépôt pour faire face aux conséquences du coronavirus. Il reste à voir si le gouvernement demandera des contreparties pour ce prêt garanti.

Afin d'aider les entreprises qui luttent pour sortir de la crise de la pandémie de Covid-19, le gouvernement français a mis en place, mercredi 25 mars, un prêt bancaire garanti par l'Etat (le PGE en abrégé) à hauteur de 90% du montant demandé. Une aide sans précédent permet l'octroi de prêts pour un montant total de 300 milliards d'euros. Cela équivaut à 15 % du PIB en France.

Concrètement, il s'agit d'un prêt annuel en espèces avec un taux d'intérêt de 0,25%, qui devrait permettre aux entreprises dont les revenus ont diminué ou ont complètement disparu d'éviter la faillite ou au moins de pouvoir reprendre leurs activités juste après la fin de la crise et de la quarantaine.

Il est important de noter qu'il s'adresse à toutes les entreprises, des petits commerçants aux professionnels, en passant par les agriculteurs, les micro-entrepreneurs et même les associations et les fondations, jusqu'aux grandes entreprises et aux grandes sociétés.

Contrairement aux conditions normales du marché, les banques ne devraient donc pas exiger de garanties supplémentaires des emprunteurs. Lorsque des garanties d'État sont introduites, aucune garantie supplémentaire ne peut être exigée des entrepreneurs.

Ce prêt a été lancé très rapidement et la demande s'est immédiatement révélée très élevée. Dès la première semaine, environ 30 000 entreprises ont demandé un tel prêt, pour un total de 5,2 milliards d'euros. Le montant moyen du prêt pour une entreprise est de 135 000 euros. Le taux de refus des dossiers reste très faible et s’élève entre 3 et 5%.

L'autre solution pour faire face au coronavirus est l'affacturage. Les banques se sont engager aux côtés des pouvoirs publics pour aider et proposer des produits aux sociétés qui en auraient besoin.

L'affacturage, la solution complémentaire au prêt garanti par l'État

Chez Altassura, nous avons travaillé avec des centaines d'entreprises et bien que chacune d'entre elles soit différente, elles ont toutes une chose en commun : de nouveaux défis se présentent chaque jour et c'est particulièrement vrai dans des moments difficiles comme ceux-ci.

Nous avons parlé à plusieurs de nos clients qui possèdent des entreprises dans divers secteurs restaurants, services de bien-être, fabrication, production alimentaire, art et commerce de détail et hôtellerie pour avoir leur avis. Ils nous ont fait part de leurs défis actuels et des moyens que les clients et le public peuvent mettre en œuvre pour les aider.

Mais comment faire face à une crise financière dans votre entreprise ?

Les nouveaux entrepreneurs sont terrifiés par l'échec. Dès la période de déconfinement et que les portes de leur entreprise vont s'ouvrir aux clients les nouveaux entrepreneurs surveillent chaque transaction, chaque facture et chaque dépense. Ils évaluent le retour sur investissement de chaque transaction, de l'embauche d'un nouvel employé à l'achat d'un nouvel équipement, pour s'assurer qu'elle s'inscrit dans leur plan d'entreprise global.

Qu'est-ce qui constitue vraiment une crise des affaires ?

Votre entreprise n'est pas en crise parce que votre directeur a quitté son emploi ou qu'un client ne paie pas sa facture à temps. Votre entreprise peut être en crise si vous vous rendez compte que vous n'avez pas d'argent en banque pour payer les salaires ou envoyer à temps au gouvernement le montant estimé de vos impôts trimestriels.

Que devez-vous faire si votre entreprise prend un mauvais tournant ?

La plupart des propriétaires d'entreprises sont honnêtes avec eux-mêmes, ils avaient l'idée que quelque chose n'allait pas du côté financier bien avant que tout n'explose. Plus tôt vous aurez “prévenu”, plus vous aurez de possibilités pour y remédier. Lorsque les perspectives financières d'une entreprise deviennent plus sombres, les prêteurs sont moins enclins à :

  • Fournir un financement d'urgence.
  • A se montrer compréhensifs lorsque vous demandez une certaine souplesse en matière de remboursement.

Réalisez que vous avez besoin d'aide. Bien que vous soyez un expert dans votre secteur d'activité, vous n'êtes pas nécessairement le meilleur gestionnaire de votre propre crise financière. La crise est là cela ne veut pas dire que vous avez sciemment fait des erreurs de trésorerie, mais que peut être un aspect de votre gestion (ou de son absence) a créé un environnement propice à une baisse des revenus.

La bonne nouvelle c'est qu'il y a beaucoup d'aide.

  1. L’affacturage est une solution qui aide les entreprises à surmonter leurs problèmes financiers et à préparer le terrain pour une viabilité à long terme.
  2. Le PGE PRÊT GARANTI PAR L'ÉTAT que nous avons présenté en introduction.
  3. Rechercher des solutions qui génèrent des liquidités Si un prêt bancaire traditionnel vous donne accès à des liquidités, il crée également une dette (un problème à long terme), sans parler du fait que la plupart des banques répugnent à prêter davantage d'argent à une entreprise déjà en difficulté.

L'affacturage peut vous aider à mieux gérer une crise commerciale. Si aujourd’hui vos clients vous doivent de l'argent, mais que vous n'avez pas pu le recouvrer parce que vous étiez trop occupé à gérer les autres aspects de votre entreprise, nous pouvons vous aider.


Qu'est-ce que l'affacturage ?

Le factoring est un outil qui permet aux entreprises de vendre leurs factures à un affactureur en échange de fonds immédiats. Cela élimine l'attente habituelle délai de 30 à 90 jours pour être payé, et vous permet de disposer rapidement d'argent pour payer vos employés, vos fournisseurs et votre loyer. L'affacturage de factures permet aux entreprises en croissance de tirer parti de leur atout le plus précieux : leurs factures constituent des clients solvables.

Il est très simple à utiliser.

  1. Vous livrez votre produit ou service et facturez votre client.
  2. Vous vendez vos factures à la société de factoring.
  3. La société d'affacturage vous avance immédiatement le premier versement (appelé avance). L'avance est comprise entre 70 % et 90 % de votre facture.
  4. L'affactureur est payée par votre client 30 à 90 jours plus tard.
  5. Le factor vous rembourse la deuxième tranche (la réserve de 10 à 30 %), moins une petite commission.

Elle présente un grand avantage par rapport à d'autres produits de financement des entreprises, tels que les prêts aux entreprises. Il est facile d'en bénéficier, peut être mis en place en quelques jours et, surtout, n'a pas de limite. Votre ligne est uniquement basée sur la qualité de vos factures et l'importance de vos revenus.

Si votre entreprise est en pleine croissance et que vous ne pouvez pas vous permettre d'attendre jusqu'à 60 (ou 90 !) jours pour être payé par vos clients, alors l'affacturage de créances est la solution qui vous convient.

Quels sont les avantages pour mon entreprise ?

L'affacturage de vos factures présente de nombreux avantages. En voici quelques-uns :

  • Augmentation des liquidités pour payer les dépenses de l'entreprise.
  • Augmenter la capacité à offrir des conditions de paiement/crédit aux clients.
  • Un financement flexible qui croît directement avec vos ventes.
  • Des délais d'exécution rapides.
  • L'un des principaux avantages de l'affacturage est qu'il est relativement facile à obtenir. Étant donné que le factor utilise vos factures comme garanties, la condition préalable la plus importante est que vous fassiez affaire avec des clients fiables et réputés. Cela en fait une option idéale.

Partagez l'article