Définition du rachat de créances

C’est une opération qui consiste à vendre une créance échue à un organisme financier ou une société spécialisée dans le recouvrement qui en assure la récupération pour son propre compte. Ces sociétés supportent l’ensemble des frais judiciaires et assument les risques d’irrécouvrabilité.

Le rachat peut se faire sur une ou plusieurs factures ou sur un flux régulier de facturations. Ce n'est pas un prêt. Il s'agit d'un accord de financement par lequel une société achète un pourcentage de vos revenus futurs. En échange, vous recevez une somme forfaitaire.

Définition du rachat de créances

Les entreprises peuvent offrir leurs créances impayées et en retard en échange d'un paiement immédiat un établissement spécialisé et ainsi réduire le temps de circulation de l'argent. Grâce à ce procédé, les sociétés peuvent rapidement transformer leurs factures clients en fonds monétaires liquides. De cette façon, ils obtiennent un taux de rotation du fonds de roulement plus élevé et un flux de trésorerie prévisible.

Fonctionnement du rachat de créances

Le recouvrement de créances est effectué par une société spécialisée qui lance une série de procédures pour récupérer les factures impayées (relances emails, téléphoniques et par courrier, mise en demeure de payer, recouvrement judiciaire avec des Avocats, Huissier de Justice en cas d’échec de la phase amiable). Les factures cédées deviennent la propriété de l’organisme qui procède à l'encaissement.

Le vendeur vend ses facturations pour obtenir une avance de fonds, et l'acheteur a le droit de les recouvrer auprès du client initial. Le coût de rachat est calculé en fonction du pourcentage de la valeur du portefeuille et du volume de créances cédées.

À propos des contrats d'achat de créances :

Les conventions donnent à une entreprise la possibilité de vendre des factures non encore payées, ou "créances". Les acheteurs y gagnent une opportunité de faire des bénéfices, tandis que les vendeurs y gagnent en sécurité. Ces types d'accords créent un cadre contractuel pour les ventes de factures. Une entreprise peut vendre toutes ses facturations par le biais d'une seule convention, ou décider de vendre un intérêt dans l'ensemble de ses créances. Ainsi, la convention d'achat légalise le processus.

Les avantages du rachat et du transfert de facturations sont :

  • Récupération rapide des factures passées en perte.
  • Fluidification de votre trésorerie.
  • Éviter des conflits avec vos clients. Vous récupérez votre argent tout en préservant les relations privilégiées avec votre clientèle.
  • Ne pas engager des frais dans des procédures de recouvrement judiciaires.
  • Nettoyage de votre bilan des créances douteuses ou non.
  • Éviter de perdre du temps et de l’argent sur des relances incertaines.
  • Encaissements supplémentaires en cas de succès

À qui est recommandé l'achat de créances ?

Ce dispositif de rachat des produits de la vente est recommandé aux entreprises qui ont un volume accru de créances et qui souhaitent une solution efficace pour leur règlement. La gestion efficace de ces facturations est d'une importance capitale pour la réussite des opérations commerciales de chaque société. Avec ce procédé, les entreprises n'ont pas besoin d'attendre car elles peuvent céder leurs factures clients à tout moment, quelle que soit leur échéance.

Calculer le coût du rachat de factures

Pour calculer un achat de créances, vous devez commencer par définit un taux de rachat. Le pourcentage de factorisation est un simple multiplicateur qui détermine le coût initial d'une convention d'achat. Ce % auquel vous êtes admissible dépend de la qualité financière de votre société.

Par exemple, si le montant de vos ventes est de 60 000 € est approuvée et que votre taux est de 15%, vous multipliez ces deux chiffres. Cela détermine vos futures créances achetées, qui seront de 9 000 €.

Quelle est la différence entre la cession et le rachat de créances ?

Il est important de bien comprendre les différences entre le rachat et la cession de créances.

Dans un contrat d’affacturage, le factor rachète à ses clients les ventes qui viennent d’être produites ou qui ne sont pas encore arrivées à échéance. L’affacturé cède ses facturations à la société d’affacturage pour obtenir une avance de trésorerie sur ses factures, c’est la cession de créances. Dans cette opération, les factures ne doivent pas être contestées ou subir un litige.

Avec le rachat des créances, les organismes financiers rachètent de vieilles facturations impayées avec une tarification bien en dessous du montant de la facture. Leurs processus de réactivations de créances sont adaptés en fonction du type et des montants.

Pour résumer : la cession de factures est utilisée pour obtenir du financement tandis que le rachat de créances est une solution pour récupérer de l’argent sur des factures qui n’ont pas été payées dans les temps.

Bon à savoir Les créances surviennent lorsqu'une entreprise vend quelque chose mais n'est pas payée immédiatement, ce que l'on appelle une vente à crédit. La société envoie une facture au client pour paiement. Elle peut offrir un rabais pour un versement rapide. Les entités commerciales comptabilisent généralement les produits des ventes lorsqu'elles réalisent une transaction, avant même de recevoir le règlement. Jusqu'à ce que le paiement soit reçu, le produit des ventes apparaît comme un compte à recevoir dans le grand livre de l'entreprise. Lorsque les clients paient leurs factures, le montant passe des comptes débiteurs aux liquidités. Avant que le versement n'arrive, l'entreprise doit attendre et espérer que le client ne fasse pas défaut. Au lieu d'attendre pour recouvrer les sommes dues, un établissement commercial peut choisir de vendre ses créances à une autre entité, souvent à un prix réduit. La société obtient alors un règlement immédiat et n'a plus à faire face à l'incertitude de l'attente ou aux tracas du recouvrement.

Définition et lexique sur l'affacturage



Le lexique édité par le site Affacturage.fr comprend des définitions originales protégées par le droit d'auteur. Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur - 2021.