Consignation de marchandise

Lorsque vous achetez des stocks ou des fournitures, vous pouvez demander à votre fournisseur de vous faire crédit sur 30, 45 ou 60 jours. C'est la solution la plus utilisée. Mais il est possible de demander à son fournisseur une consignation.

La vente en consignation consiste à proposer à son client de lui livrer un stock de marchandise afin que celui-ci puisse la vendre et payer uniquement lorsque les articles sont vendus.

Dans ce processus, le stock est en dépôt chez le client, c'est « le stocks en consignation ». Les produits restent la propriété du fournisseur. Grâce à ce système, vous ne payez le produit qu'à l'instant où un client achète l'article consigné.

Consignation de marchandise

La vente en consignation est un accord commercial dans lequel une partie (le consignateur) fournit des biens à une autre partie (le consignataire) pour qu'elle les vende. Toutefois, le destinataire a le droit de renvoyer les articles invendues à l'expéditeur. En d'autres termes, une vente en consignation est un accord dans lequel un tiers est chargé de vendre des biens pour le compte du propriétaire. Ces ventes sont également appelées "marchandises en consignation".

Lorsque l'expéditeur envoie des produits au client, une écriture de journal n'est pas nécessaire. Cependant, lorsque le consignataire vend les marchandises reçues, il paie au consignateur un montant de cession prédéterminé. Ensuite il enregistre alors un débit à la trésorerie et un crédit aux ventes. Il purge également le montant correspondant du stock en débitant le coût des biens vendues et en créditant le stockage.

Si le consignataire n'est pas en mesure de vendre tous les biens, il peut les retourner au consignateur (avant une date déterminée). Par conséquent, celui-ci assume les risques et les avantages liés à la propriété, tandis que le consignataire n'est pas tenu de payer les biens avant qu'ils ne soient vendus.

Le client dépositaire est responsable du stock des articles et doit règler les fournisseurs au fur et à mesure des ventes réalisées. Dans ce mode d'approvisionnement, les fournisseurs exigent souvent une garantie minimum d'achat de biens.

C'est un excellent outil de commercialisation, car pour le commerçant il n'y a pas d'investissement à faire et il n'a pas besoin de financer les invendus. Pour le fournisseur, cela permet d'exposer ses marchandises chez des grossites ou des revendeurs pour les rendre plus visibles sur le marché.

Par ailleurs, cela permet un gain de temps car la marchandise est stockée directement chez le vendeur plutôt que dans un entrepôt chez le fournisseur dans l'attente d'une éventuelle commande.

Comme le stock de produits n'a rien coûté au consignataire, pour inciter, le vendeur à la vente des articles en consignation, la commission du consignataire du vendeur doit être suffisamment attrayante.

Avantages et inconvénients de la vente en consignation

Les avantages pour le consignateur :

  • Économie sur les coûts de détention des stocks en envoyant les marchandises au consignataire.
  • Il n'est pas nécessaire de passer du temps à créer des listes d'articles à vendre.
  • Pas besoin d'ouvrir un magasin de détail.
  • Il est plus facile de convaincre le destinataire de stocker ses marchandises.

Les avantages pour le destinataire :

  • Il n'a pas besoin de payer d'avance pour les articles.
  • Les biens invendues peuvent être retournées sans frais, ce qui réduit les risques.
  • Il n'a pas besoin de payer les marchandises jusqu'à ce qu'elles soient vendues aux utilisateurs finaux.

Les inconvénients pour le consignateur :

  • Il perçoit moins de revenus qu'en vendant directement aux utilisateurs finaux (le recours à un consignataire réduit le montant des revenus perçus).
  • Le risque et la propriété sont conservés et les marchandises invendues sont retournées sans frais au consignataire.
  • Les biens en consignation peuvent ne pas bénéficier d'une promotion ou d'une visibilité suffisante de la part des consignataires.

Les inconvénients pour le destinataire :

  • Coûts de détention des stocks si un grand nombre de marchandises sont invendues.
  • difficulté potentielle à gérer les stocks liés à la consignation.

Consignation et Affacturage

Dans un contrat d'affacturage, il est possible de prendre en compte la consignation de la marchandise. Cette stratégie d’approvisionnement est limitée à certain factor.

Parmi les marchandises placées en consignation, on retrouve surtout des denrées non périssables comme : les équipements électriques, les revues, les journaux, les semences horticoles, des articles saisonniers comme on en trouve souvent dans les supermarchés.

1. Introduction à l'affacturage

L'affacturage, ou factoring en anglais, est une méthode de financement à court terme où une entreprise vend ses créances clients à un tiers (le factor) à un prix réduit, en échange d'une avance en trésorerie immédiate. Cette pratique permet aux entreprises de convertir rapidement leurs créances en liquidités, améliorant ainsi leur flux de trésorerie et leur capacité à payer leurs fournisseurs et à investir dans leur croissance.

2. L'intégration de la consignation dans un contrat de factoring

Dans certains contrats d'affacturage, il est possible d'intégrer la consignation de marchandises. Cependant, cette stratégie est généralement limitée à des facteurs spécifiques qui sont prêts à accepter les risques associés à la consignation. L'intégration de la consignation dans un contrat d'affacturage implique quelques considérations clés :

  • Évaluation du risque : le factor doit évaluer le risque lié à la consignation, notamment en termes de retour des marchandises invendues et de la gestion des stocks chez le consignataire.
  • Accords contractuels : les contrats d'affacturage doivent inclure des clauses spécifiques pour la consignation, définissant les responsabilités de chaque partie et les conditions de financement.
  • Suivi des ventes et des retours : le consignataire doit fournir des rapports réguliers au factor sur les ventes réalisées et les retours de marchandises pour permettre un suivi précis des créances.

3. Avantages de l'affacturage pour les marchandises en consignation

L'utilisation de l'affacturage pour les marchandises en consignation présente plusieurs avantages pour les entreprises :

  • Amélioration du flux de trésorerie : en vendant leurs créances clients, les entreprises peuvent obtenir des liquidités immédiates, ce qui améliore leur capacité à gérer les stocks consignés sans pression financière.
  • Réduction des risques : les risques financiers liés aux créances clients sont transférés au factor, ce qui permet à l'entreprise de se concentrer sur ses activités principales.
  • Gestion simplifiée des créances : le factor prend en charge la gestion des créances clients, y compris la collecte des paiements, ce qui simplifie les opérations financières de l'entreprise.

4. Limites du factoring pour les marchandises en consignation

Malgré ses avantages, du factoring des marchandises en consignation présente également certaines limites :

  • Sélection des produits : tous les types de marchandises ne sont pas adaptés à la consignation et à l'affacturage. Les factors préfèrent généralement les denrées non périssables comme les équipements électriques, les revues, les journaux, les semences horticoles et les articles saisonniers.
  • Coût du financement : le coût du factoring peut être élevé, ce qui peut réduire les marges bénéficiaires de l'entreprise. Les frais d'affacturage incluent souvent des frais d'administration et des taux d'intérêt sur les avances en trésorerie.
  • Complexité des contrats : les contrats d'affacturage pour les marchandises en consignation peuvent être complexes et nécessitent une négociation minutieuse pour s'assurer que les termes sont favorables à toutes les parties impliquées.

5. Processus de mise en place d'un contrat d'affacturage pour les marchandises en consignation

Pour mettre en place un contrat d'affacturage incluant la consignation de marchandises, les entreprises doivent suivre plusieurs étapes :

  • Évaluation des besoins : identifier les besoins financiers de l'entreprise et déterminer si l'affacturage est la solution la plus appropriée.
  • Sélection du factor : choisir un factor spécialisé dans le factoring de marchandises en consignation et capable de gérer les risques associés.
  • Négociation du contrat : négocier les termes du contrat d'affacturage, y compris les taux d'intérêt, les frais d'administration et les clauses spécifiques à la consignation.
  • Mise en place des systèmes de suivi : mettre en place des systèmes de suivi des ventes et des retours de marchandises pour fournir des rapports précis au factor.
  • Gestion continue : assurer une gestion continue des créances et des stocks consignés, en collaboration avec le factor, pour optimiser les flux de trésorerie et les opérations financières.

L'intégration de la consignation dans un contrat d'affacturage peut offrir des avantages significatifs aux entreprises en termes de flux de trésorerie et de gestion des risques. Cependant, cette stratégie nécessite une évaluation minutieuse des risques et une négociation soigneuse des termes contractuels. En travaillant avec un factor spécialisé et en mettant en place des systèmes de suivi efficaces, les entreprises peuvent tirer parti de cette approche pour améliorer leur efficacité opérationnelle et financière.

Comparaison de solution d'affacturage

Comparez et choisissez la solution d'affacturage adaptée à votre entreprise

Procédures de gestion des stocks en consignation

La gestion des stocks en consignation nécessite des procédures spécifiques pour assurer un suivi précis des marchandises. Le consignataire doit mettre en place des systèmes d'inventaire pour surveiller les mouvements des stocks, les ventes réalisées, et les retours éventuels. Voici quelques étapes essentielles pour une gestion efficace des stocks en consignation :

  1. Réception et enregistrement des marchandises : à la réception des produits, le consignataire doit vérifier la conformité des marchandises reçues par rapport à la commande. Un enregistrement précis des articles reçus doit être effectué dans le système de gestion des stocks.
  2. Suivi des ventes : chaque cession de produit consigné doit être soigneusement enregistrée. Cela inclut la date de la vente, le produit vendu, la quantité, et le montant reçu.
  3. Gestion des retours : les articles invendus peuvent être retournés au consignateur selon les termes du contrat. Le processus de retour doit être documenté et mis à jour dans le système d'inventaire.
  4. Rapportage et règlement : le consignataire doit fournir des rapports réguliers au consignateur, détaillant les ventes, les retours et les stocks restants. Les paiements doivent être effectués selon les termes convenus, généralement après la vente des marchandises.

Aspects juridiques de la consignation

Les contrats de consignation doivent être soigneusement rédigés pour éviter les malentendus et protéger les intérêts de chaque partie. Voici quelques points clés à inclure dans un contrat de consignation :

  1. Description des marchandises : le contrat doit spécifier les types de produits concernés, leurs quantités, et leurs caractéristiques.
  2. Durée de la consignation : la période pendant laquelle les marchandises seront consignées doit être clairement définie, ainsi que les conditions de renouvellement ou de fin du contrat.
  3. Conditions de retour : les modalités de retour des marchandises invendues doivent être précisées, y compris les délais et les responsabilités de chaque partie.
  4. Modalités de paiement : le contrat doit détailler les modalités de règlement, y compris les délais et les montants dus au consignateur après la vente des articles.
  5. Assurance et risques : les responsabilités en matière d'assurance et de risques liés aux marchandises consignées doivent être clairement définies pour éviter toute ambiguïté en cas de perte ou de dommage.

Consignation et logistique

La logistique joue un rôle crucial dans la consignation des marchandises. Une bonne coordination entre le consignateur et le consignataire est essentielle pour assurer une gestion efficace des flux de produits. Voici quelques considérations logistiques importantes :

  1. Transport des marchandises : le transport des produits vers le consignataire doit être bien planifié et exécuté pour éviter les retards et les dommages. Les responsabilités en matière de transport doivent être clairement définies dans le contrat.
  2. Stockage et gestion des entrepôts : le consignataire doit disposer de suffisamment d'espace de stockage pour les marchandises consignées. Une gestion efficace des entrepôts est nécessaire pour éviter les pertes et les dégradations des produits.
  3. Gestion des retours : les processus de retour des marchandises invendues doivent être bien organisés pour minimiser les coûts et les délais. Les retours doivent être documentés et traités rapidement.

Chapitre : Stratégies de vente et marketing des produits consignés

Pour maximiser les ventes des produits consignés, le consignataire doit mettre en place des stratégies de vente et de marketing efficaces. Voici quelques approches possibles :

  1. Promotion des produits : les marchandises consignés doivent bénéficier d'une visibilité adéquate dans le point de vente. Cela peut inclure des placements stratégiques, des affichages promotionnels et des offres spéciales.
  2. Formation du personnel de vente : les employés de vente doit être formé pour comprendre les avantages des produits consignés et savoir comment les vendre efficacement aux clients.
  3. Analyse des ventes : une analyse régulière des cessions permet de comprendre quelles stratégies fonctionnent le mieux et d'ajuster les efforts de marketing en conséquence. Les données de vente peuvent aider à identifier les produits les plus performants et ceux qui nécessitent des ajustements.
  4. Feedback et amélioration continue : le consignataire doit recueillir les retours des clients et des employés sur les produits consignés et utiliser ces informations pour améliorer continuellement les stratégies de vente et de marketing.

Définition et lexique sur l'affacturage



Le lexique édité par le site Affacturage.fr comprend des définitions originales protégées par le droit d'auteur. Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur - 2024.