Consignation de marchandise

Lorsque vous achetez des stocks ou des fournitures, vous pouvez demander à votre fournisseur de vous faire crédit sur 30, 45 ou 60 jours. C'est la solution la plus utilisée. Mais il est possible de demander à son fournisseur une consignation.

La vente en consignation consiste à proposer à son client de lui livrer un stock de marchandise afin que celui-ci puisse la vendre et payer uniquement lorsque les articles sont vendus.

Dans ce processus, le stock est en dépôt chez le client, c'est « le stocks en consignation ». Les produits restent la propriété du fournisseur. Grâce à ce système, vous ne payez le produit qu'à l'instant où un client achète l'article consigné.

Consignation de marchandise

La vente en consignation est un accord commercial dans lequel une partie (le consignateur) fournit des biens à une autre partie (le consignataire) pour qu'elle les vende. Toutefois, le destinataire a le droit de renvoyer les articles invendues à l'expéditeur. En d'autres termes, une vente en consignation est un accord dans lequel un tiers est chargé de vendre des biens pour le compte du propriétaire. Ces ventes sont également appelées "marchandises en consignation".

Lorsque l'expéditeur envoie des produits au client, une écriture de journal n'est pas nécessaire. Cependant, lorsque le consignataire vend les marchandises reçues, il paie au consignateur un montant de vente prédéterminé. Ensuite il enregistre alors un débit à la trésorerie et un crédit aux ventes. Il purge également le montant correspondant du stock en débitant le coût des biens vendues et en créditant le stock.

Si le consignataire n'est pas en mesure de vendre tous les biens, il peut les retourner au consignateur (avant une date déterminée). Par conséquent, celui-ci assume les risques et les avantages liés à la propriété, tandis que le consignataire n'est pas tenu de payer les biens avant qu'ils ne soient vendus.

Le client dépositaire est responsable du stock des articles et doit règler les fournisseurs au fur et à mesure des ventes réalisées. Dans ce mode d'approvisionnement, les fournisseurs exigent souvent une garantie minimum d'achat de biens.

C'est un excellent outil de commercialisation, car pour le commerçant il n'y a pas d'investissement à faire et il n'a pas besoin de financer les invendus. Pour le fournisseur, cela permet d'exposer ses marchandises chez des grossites ou des revendeurs pour les rendre plus visibles sur le marché.

Par ailleurs, cela permet un gain de temps car la marchandise est stockée directement chez le vendeur plutôt que dans un entrepôt chez le fournisseur dans l'attente d'une éventuelle commande.

Comme le stock de produits n'a rien coûté au consignataire, pour inciter, le vendeur à la vente des articles en consignation, la commission du consignataire du vendeur doit être suffisamment attrayante.

Avantages et inconvénients de la vente en consignation

Les avantages pour le consignateur :

  • Économie sur les coûts de détention des stocks en envoyant les marchandises au consignataire.
  • Il n'est pas nécessaire de passer du temps à créer des listes d'articles à vendre.
  • Pas besoin d'ouvrir un magasin de détail.
  • Il est plus facile de convaincre le destinataire de stocker ses marchandises.

Les avantages pour le destinataire :

  • Il n'a pas besoin de payer d'avance pour les articles.
  • Les biens invendues peuvent être retournées sans frais, ce qui réduit les risques.
  • Il n'a pas besoin de payer les marchandises jusqu'à ce qu'elles soient vendues aux utilisateurs finaux.

Les inconvénients pour le consignateur :

  • Il perçoit moins de revenus qu'en vendant directement aux utilisateurs finaux (le recours à un consignataire réduit le montant des revenus perçus).
  • Le risque et la propriété sont conservés et les marchandises invendues sont retournées sans frais au consignataire.
  • Les biens en consignation peuvent ne pas bénéficier d'une promotion ou d'une visibilité suffisante de la part des consignataires.

Les inconvénients pour le destinataire :

  • Coûts de détention des stocks si un grand nombre de marchandises sont invendues.
  • difficulté potentielle à gérer les stocks liés à la consignation.

Consignation et Affacturage

Dans un contrat d'affacturage, il est possible de prendre en compte la consignation de la marchandise. Cette stratégie d’approvisionnement est limitée à certain factor.

Parmi les marchandises placées en consignation, on retrouve surtout des denrées non périssables comme : les équipements électriques, les revues, les journaux, les semences horticoles, des articles saisonniers comme on en trouve souvent dans les supermarchés.


Définition et lexique sur l'affacturage



Le lexique édité par le site Affacturage.fr comprend des définitions originales protégées par le droit d'auteur. Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur - 2022.